Mercredi 19 décembre 2007

Saison 2007
retour vers les news de la saison  


Le bilan de la saison 2007


A moins de 3 mois du départ du GP d'Australie, et avant que les nouvelles voitures ne soient présentées, il est temps de jeter un dernier coup d'œil dans le rétroviseur et de tourner la page de la saison 2007 sur un bilan lapidaire des 11 élèves de la promo...



Ferrari

1ère au championnat constructeur avec
204 points et 9 victoires.
    Tops :
Sans aligner une paire de pilotes flamboyante, Ferrari bénéficiait de bons, voire très bons pilotes. Une fois n'est pas coutume chez l'écurie italienne, c'est une lutte loyale, à armes égales, qui a opposé les deux équipiers. Si Massa a pris le dessus sur Räikkönen pendant la première partie de la saison, c'est le finlandais qui finalement s'est retrouvé le dernier en lice pour le titre pilote. Opportuniste et avec l'aide de Felipe, Kimi a su engranger les points et les victoires sans jamais se relâcher pour, dans un combat jusqu'au boutiste, décrocher sur la piste la couronne mondiale. Un nouveau champion made in Ferrari.
    Flops : La Scuderia nous a toutefois montré cette saison un visage inhabituel : celui du manque de fiabilité. Casses, contretemps et ennuis mécaniques ont ponctué la saison des rouges sans pour autant les empêcher de lutter pour les 2 championnats. Championnats d'ailleurs remportés, mais sans gloire pour le titre constructeur obtenu sur tapis vert...

undefined

BMW

2ème au championnat constructeur avec 101 points.

    Tops :
BMW a fourni une bonne voiture pour cette saison. Alliée à un Heidfeld solide et constant ainsi qu'à un Kubica en progression, l'écurie finit 2ème derrière Ferrari. C'est la révélation de l'année.
    Flops : De bonnes performances oui, mais pas excellentes : BMW n'a pas réussi à monter sur la permière marche du podium. Il leur manque encore un petit effort et un peu plus de fiabilité pour être parmi les meilleurs.


Renault

3
ème au championnat constructeur avec 51 points.
    Tops :
Côté pilote, le départ d'Alonso a laissé un vide qu'Heikki Kovalainen a eu du mal à combler en début de saison. Il s'est bien ressaisi vers le milieu de l'année et a signé son 1er podium, une belle performance pour un rookie. Parallèlement, l'équipe a su montrer une certaine réactivité en cours de saison pour tenter de se battre avec les BMW pour la 3ème place au championnat des constructeurs.
    Flops : Mais Renault ne pouvait espérer mieux que la 3ème place à laquelle ils finissent (suite au déclassement de McLaren). Ils n'ont pas su gérer le passage aux pneus Bridgestone. La voiture était ratée dès le départ et l'équipe a choisi de ne pas pousser le développement sur la dernière partie de la saison préférant se concentrer sur la saison à venir. Tous semblaient démotivés et les piètes performances de Giancarlo Fisichella n'ont sûrement rien arrangé.

undefined

Williams

4ème au championnat constructeur avec 33 points.
    Tops :
Grand nom de la Formule 1, Williams n'est plus que l'ombre d'elle même depuis quelques années mais s'est reprise cette saison en terminant à une honorable 4ème place du classement constructeur. Rosberg a progressé et, opportuniste, a su montrer ses talents de pilote dès que l'occasion se présentait.
    Flops : Néanmoins, la fiabilité leur a parfois fait défaut et l'équipe a manqué de moyens pour y remédier. De plus tout au long de la saison, le second pilote, Wurz n'a pas réussi dans l'exercice des qualif', pourtant essentielles aujourd'hui.



Red Bull Racing

5ème au championnat constructeur avec 24 points.
    Tops :
Les atouts majeurs de Red Bull, le moteur Renault et des pilotes opportunistes, ont permis à l'équipe de marquer des points à 7 reprises cette saison. Point d'orgue : le podium de Mark Webber en Allemagne.
    Flops : Cependant, un bon moteur ne fait pas une bonne voiture et l'équipe a souffert de problèmes récurrents de fiabilité. L'équipe était dispersée et semblait plus attentive à son image qu'aux performances sur la piste.


Toyota

6ème au championnat constructeur avec 13 points.undefined
    Tops :
Rien de glorieux pour cette équipe lors du bilan de la saison. Seul Jarno Trulli sauve les meubles en signant régulièrement de bonnes qualifications.
    Flops : Pour le reste, l'autre pilote de l'écurie, Ralf Schumacher, s'est montré démotivé au volant d'une voiture peu performante. Et l'équipe n'a pas réagi en conséquence. Saison désastreuse pour le plus gros budget du plateau.


Scuderia Toro Rosso

7ème au championnat constructeur avec 8 points.
    Tops :
L'écurie a fait des progrès tout au long de l’année et le duo Liuzzi-Vettel a bien fonctionné réussissant à marquer 8 points à l'issu du GP de Shanghai. Belle performance pour la petite sœur du groupe RedBull.
    Flops : Malgré leur progression, la voiture est restée peu compétitive. L'équipe a aussi du faire face à des problèmes de pilotes, virant en cours de saison un Speed peu motivé au profit du jeune Sebastian Vettel. Plus que discret côté piste, Liuzzi s'est montré performant en fin de saison. A t-il été viré trop rapidement ?


Honda

8ème au championnat constructeur avec 6 points.undefined
    Tops :
Difficile de trouver du positif dans cette saison catastrophique de l'écurie Nippone. Heureusement, Button marque quelques points.
    Flops : La voiture fut l'une des plus mauvaises du plateau. Manque de performance, manque de fiabilité, rien ne fonctionnait chez Honda. Rien, pas même la direction qui s'est montrée d'une passivité remarquable !



Super Aguri

9ème au championnat constructeur avec 4 points.
    Tops :
La petite sœur de Honda est parfois passée devant sa grande sœur. Ils ont réussi de bonnes performances sur certaines courses et ont marqué les premiers points de cette jeune écurie. Sato a été l'auteur de beaux dépassements animant souvent le peloton.
    Flops : Cependant avec un budget limité et Honda trop préoccupé par son équipe principale à la dérive pour apporter son soutien, il était impossible à cette écurie de faire des miracles.


Spyker

10ème au championnat constructeur avec 1 point.
    Tops :
Nouveau nom pour la petite écurie. Cantonnée au fond de grille, le 3ème rookie de la saison, Adrian Sutil a quand même signé de bonnes perfs cette saison au volant d'une voiture médiocre marquant même le premier point de l'équipe lors du GP du Japon. L'écurie a aussi à son actif un autre coup d'éclat puisque le pilote remplaçant Winkelhock a réussi à mener le GP d'Europe pendant plusieurs tours.
    Flops : Mais l'équipe n'ayant que peu de moyens, impossible de faire des miracles et d'espérer lutter à un plus haut niveau.
undefined

McLaren

Disqualifiée du championnat construteur (8 victoires)

    Tops : Aucun doute, McLaren affichait le meilleur duo de pilotes du plateau pour cette saison. Un rookie flamboyant qui a plus que tenu ses promesses et un double Champion du Monde en titre. En ajoutant à ce duo une voiture fiable et performante dès le début saison, tout était réuni pour que les flèches d'argent retrouvent leur place parmi les grands.
    Flops : Oui mais voilà, un duo de rêve peut virer au cauchemar... Deux pilotes de talent ne font pas forcément une belle équipe ! Mauvaise gestion du team et une ambiance se détériorant de GP en GP. Mauvaise entente, déclarations fracassantes, coups bas dans les stands... Les deux pilotes ont défrayés la chronique par leur rivalité qui aura eu pour seul mérite de donner lieu à une pub originale ! Pour couronner le tout une affaire d'espionnage vient perturber l'équipe jusqu'à leur faire perdre tous les points acquis au championnat des Constructeurs. Mauvais final !
 undefined
 
par Team Fémin-F1 publié dans : Archives
ajouter un commentaire commentaires (0)   

Jeudi 22 novembre 2007

Saison 2007
retour vers les news de la saison  


 

KIMI : WORLD CHAMPION 2007

Mieux vaut tard que jamais dit-on... Espérons, car c'est vrai qu'on a un peu (beaucoup) accumulé de retard sur l'actualité, à commencer par le sacre d'un nouveau champion tout blond : Kimi Raïkkönen. Enfin, il faut quand même avouer que la FIA n'est pas étrangère à la célébration tardive de ce sacre ! Donc je vous rassure, nous, les filles de Femin-F1 n'avons rien contre Kimi et il n'y avait aucune malice à l'absence de réaction de notre part sur cet évènement.

/f1_2007_bra_xp_1002_copie_1.jpg
Donc, le 21 octobre 2007, au terme d'une saison où se sont cotoyés le meilleur du suspense sur la piste et le pire en coulisse, Kimi Raikkonen devient le nouveau champion du monde de Formule 1. Enfin, seulement provisoirement, en raison d'un appel de McLaren suite à une non-conformité de la température de l'essence des BMW et Williams, qui, s'il débouche sur une sanction, peut aboutir au sacre de Lewis Hamilton. Nouvel embroglio sur lequel il est inutile de s'étendre, d'autant qu'au final McLaren est débouté. Ouf, les deux championnats ne se seront pas joués sur tapis vert. Kimi reste Champion ! Un titre gagné - et de haute lutte - sur la piste !

Partir complet outsider, 7 points de retard sur Hamilton avant le départ de la dernière course rappelons-le, pour finir sur la première marche du podium et remporter la couronne mondiale au nez et à la barbe des 2 pilotes McLaren (et de Ron Dennis), bel exploit !

diapob-328.jpg

Et nous voilà rassuré(e)s, Kimi n'aura pas une carrière à la Poulidor. Echouer deuxième, tout près de Michael Schumacher en 2003. Finir deuxième juste derière Fernando Alonso en 2005 (trahi par un manque de fiabilité flagrant de sa McLaren), il lui fallait casser le cycle de la défaite. C'est donc chose faite pour sa première année au sein d'une écurie mythique : Ferrari.

Pourtant, ce n'était pas gagné. Il remporte certes la première course de la saison en Australie, mais connait un certain flottement dans les courses suivantes, avant de se reprendre cet été pour revenir dans la course au titre. Les pilotes McLaren occupent les 2 premières places au classement, mais Kimi s'accroche et se bat à chaque course pour la victoire. Cette dernière manche au Brésil ne fut pas différente. Il avait démontré sa rapidité depuis 2003, il a aussi montré toute sa tenacité cette année.

/Europe07__8_.jpg

L'autre grosse caractéristique du pilote Finlandais, c'est son caractère disons impassible. Même cet après-midi là, en sortant de sa monoplace, Kimi n'exulte pas d'une joie incommensurable. LSur le podium il n'est pas euphorique. Il faut attendre quelques jours pour que le nouveau Champion du Monde exprime toute son bonheur dans une lettre publique. Lettre qui commence par "Je suis tellement heureux que ça fait presque mal !" Tout est dit !

En une seule lettre, Kimi s'exprime plus qu'en des centaines de conférences de presse, d'interviews... C'est l'accomplissement d'un rêve pour lui, et il le dit : "C’est le plus grand rêve que je nourrissais depuis que j’étais gamin – être champion du monde." "J’avais 7 ans lorsque j’ai vu un circuit de course pour la 1ère fois. Il était vieux et petit, il s’appelait Bembole. Il était à 5 kilomètres de mon domicile et c’était l’endroit le plus précieux que j’avais avec ma maison. 21 ans plus tard j’ai beaucoup de circuits préférés ! Mais le plus précieux est désormais bien évidemment Interlagos – à plus de 5.000km de la maison."


Il revient longuement sur la dernière course et surtout sur ses dernières secondes en voiture : "Le moment le plus stressant est intervenu juste après que nous ayons fini la course. J’ai demandé à l’écurie où était Hamilton. Il leur a fallu une éternité pour répondre et je n’ai rien entendu à la radio. Puis Chris m’a finalement dit 7è. A ce moment mon cœur a failli exploser de joie ! J’étais champion du monde !"

Bravo Champion !
 
par D'in publié dans : Archives
ajouter un commentaire commentaires (2)   

Samedi 20 octobre 2007
par Team Fémin-F1 publié dans : Archives
ajouter un commentaire commentaires (0)   

Recherche

Votre avis

Compteur visiteur


Quelque chose à nous dire ?
Une remarque ? Un commentaire ?
Ecrivez-nous ici !
contact@femin-f1.com



Depuis la création il y a eu



visiteurs sur Fémin-F1.
Merci de votre visite !
Il y a actuellement 2 personne(s) sur ce blog

Ajouter Fémin-F1 à vos Favoris



Le début de la gloire pour Fémin-F1 :

Nous avons eu la surprise et la joie d'entendre et de voir notre site cité sur France Inter dans la chronique "Blog à Part" d'Alexandre Boussageon (Réac Chef du Nouvel Obs) voici le lien pour les curieux France Inter : Chronique du 16 Mai

Merci pour ce compliment et merci à tous nos fidèles lecteurs !



Rédacteur SportVox
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur avec TF1 Network - Signaler un abus