Dimanche 14 mars 2010 7 14 /03 /2010 22:58


Le GP de Bahreïn 2010
~ Résultat et Résumé de la course ~


A Bahreïn, il fait chaud. Si chaud que les 2 moteurs Ferrari en sont tout chamboulés niveau température, au point que l’écurie préfère les changer avant le départ.

Outre ce préalable, quels ont été les principaux faits marquants de la course ?

Comme à chaque course, le départ est un moment important du GP. Pour les 2 monoplaces HRT, ce départ s’effectue depuis la voie des stands. Débuts difficiles pour l’écurie Hispanique.

En piste, c’est LE moment crucial. Vettel conserve la tête alors que derrière Alonso se positionne idéalement pour sortir devant Massa après le dernier virage. Ce départ est surtout marqué par une énorme nappe de fumée qui s’échappe de la monoplace de Webber, aveuglant Kubica qui part en tête à queue et embarque Sutil.

Bahrain-Webber-part-en-fumee.jpg Barhain-Kubica-aveugle.jpg

Les premiers mètres passés, le début de course est assez calme.
Lire la suite ...

bahrain-abandon-Chandhok.jpgQuelques points remarquables :
- Chandhok abandonne dès le 2ème tour.
- Hülkenberg perd ensuite le contrôle de sa Williams, part en tête à queue et perd son aileron avant.
- Di Grassi abandonne également.
- Kubica et Sutil remontent progressivement.
- Quelques dépassements dans le dernier tiers de la grille, insuffisamment intéressant pour que le réalisateur nous les fasse partager.

Le deuxième ¼ de la course voit les premiers pilotes rentrer aux stands pour changer de pneus : Senna, Kubica, Petrov ou Alguersuari sont de ceux-là. Les arrêts sont rapides… sauf pour Petrov. Son arrêt semble voué à s’éterniser. Il rentre finalement sa Renault aux stands. Son équipier est dans une meilleure posture : dans son tour de sortie, Kubica signe le meilleur temps.

Barhain-Lotus-vs-Williams.jpgEn piste, Kobayashi abandonne à son tour pendant que Timo Glock passe Heikki Kovalainen. La Virgin est plus rapide que la Lotus, c’est flagrant. L’autre pilote Lotus, Trulli est également acteur d’une belle passe d’armes avec Hülkenberg qui reprend finalement l’avantage.

A l’avant, les leaders entrent tour à tour aux stands, parfois en paquet groupé. Webber signe une sortie des stands musclée avec une Toro Rosso. A l’issue de ces passages aux stands, l’écart entre Vettel et Alonso s’est nettement réduit. 8’ 3 avant l’arrêt de Vettel, 3’5 après.

Fait notable : avec l’allègement des monoplaces, les pilotes enchaînent les meilleurs tours avec leurs nouveaux pneus.

Hamilton passe Barrichello (qui ne s’est pas encore arrêté) pour le gain de la 5ème place. Premier dépassement en tête de course ! Sera-t-il le seul ?

A l’entame du 19ème tour, seuls Liuzzi 4ème, Buemi 11ème, Kovalainen, Trulli et Senna 17, 18 et 19ème n’ont pas ravitaillé. Senna ne ravitaillera pas puisqu’il abandonne avant le 20ème tour.

La mi-course approche sans nous avoir offert de moments vraiment palpitants. A défaut d’actions en tête de course, le réalisateur nous montre une belle bagarre entre Buemi et Barrichello , 10ème et 11ème. Liuzzi qui avait passé Buemi dans le tour précédent, n’est pas à l’abri d’être mis hors des points. A signaler aussi, le dépassement osé de Kubica sur De La Rosa, puis sur Buemi.
Preuve que les dépassements ne sont pas si rares.
Retour sur l’avant de la course. Webber est dans les échappements de Button qui doit être vigilant sur ses pneus, alors que les 3 premiers pilotes Vettel, Alonso et Massa sont en moins de 5 secondes. Hamilton, lui, est à plus de 12 secondes de Massa.

Retour en fond de peloton où ça bouge décidément plus : Buemi est maintenant sous la pression de De La Rosa. Son équipier Alguersuari revient également. Le pilote suisse est en grosse difficulté à cause de ses pneus. Il rentre d’ailleurs aux stands pour en changer.

A l’approche du 30ème tour, Webber n’a toujours pas trouvé la solution pour passer Button.
C’est alors un étonnant meilleur tour qui s’affiche : Jaime Alguersuari en moins de 2 minutes. Il n’aura pas longtemps conserver ce meilleur temps. Alonso lui reprend, avec un temps en 1’59’5 ! L’Espagnol n’est plus qu’à 1’5 seconde de Vettel. Enfin de la bagarre en perspective ?

Dans les stands, De la Rosa abandonne. A ce stade de la course, 3 des 4 « nouvelles » écuries n’ont plus de représentants en piste : HRT, Virgin et Sauber. Seule Lotus continue la course.

Dans le 33ème tour, Vettel est en difficulté. Il annonce à son stand être en train de perdre de la puissance. Alonso le harcèle, mais le pilote Red Bull ne se laisse pas chiper la victoire si facilement. Alonso le passe tout de même dans le 35ème tour, tout comme Massa.

Barhain-Massa-passe-Vettel.jpg
Vettel est vraiment en grande difficulté et rien ne garantit qu’il puisse finir sur le podium, car Hamilton et le groupe Rosberg-Schumacher-Button-Webber se rapprochent.

Alonso, lui, signe le meilleur tour : 1’58’8 !

Au 37ème tour, Hamilton s’abat sur Vettel. Le stand Red Bull lui indique qu’ils ne peuvent rien faire pour réparer sa voiture. Hamilton le passe dans la ligne des stands, au tour suivant.

Il aura fallu un souci mécanique pour que le spectacle soit au rendez-vous en tête de course…

Button, toujours avec Webber dans ses échappements, est maintenant tout proche de Schumacher. Rosberg, devant lui, a un objectif : passer Vettel dans le dernier tour, l’écart entre les 2 se réduisant progressivement mais sûrement.

Dans les derniers tours, Trulli est au ralenti. Il finit par abandonner, tout comme Buemi.

C’est le dernier tour. Rosberg ne prend aucun risque et reste derrière Vettel qui échoue donc au pied du podium. Alonso renoue avec la victoire, dans sa toute nouvelle combinaison rouge,.

Barhain-Alonso-vainqueur.jpg
Barhain-double-Ferrari.jpgIl est accompagné sur le podium de Felipe Massa pour un doublé Ferrari et de Lewis Hamilton.

Ils sont désormais 10 à marquer des points, soit, outre le podium : Sebastian Vettel, Nico Rosberg, Michael Schumacher, Jenson Button, Mark Webber, Vitantonio Liuzzi et Rubens Barrichello. ll est notable que parmi ces 10 premiers pilotes présents à l'arrivée, les 8 premiers étaient également les 8 premiers sur la grille de départ.

Force India, présente en qualif' avec Sutil, confirme à l'arrivée de la course avec Liuzzi. Et si Renault n'apparait plus dans les 10 premiers comme en qualif', c'est Williams qui a su se démarquer en course, grâce à l'expérimenté Barrichello.


Les résultats complets


2010-resulats-GP-bahrain.png
Par Marie - Publié dans : Résultats 2010
Recommander - Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Commentaires

vraiment simpa votre blog! On viens de le découvrir et c'est cool! un peu dans la ligné du notre sauf que le vôtre est exclusivement F1. Venez jeter un oeil au notre, pour notre lancement ;)
Commentaire n°1 posté par lemonde-est-sport le 15/03/2010 à 17h58
Deux petites questions : à quoi correspont la colonne "MT" dans la grille de classement, et est il possible d'avoir, à coté du nom du pilote, le nom de son écurie ? Par exemple pour Alonso, F.Alonso (Fer.)

Merci pour ce blog qui éclaire d'un angle nouveau ce sport que je ne connais qu'à travers Michel Vaillant pour le moment ^^
Commentaire n°2 posté par Guillaume il y a 5 jours à 16h05
MT signifie "Meilleur Tour".
Commentaire n°3 posté par Marie il y a 5 jours à 16h10
Créer un blog gratuit sur OverBlog - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés