Mardi 12 janvier 2010 2 12 /01 /Jan /2010 15:23

F1-news

Les promesses de l'An 10


Officialisé juste avant Noël, le retour de Michael Schumacher au volant d'une Formule 1 pour 2010 est un cadeau pour tous les passionnés de F1. Qu'on aime ou qu'on déteste le Baron Rouge, impossible de rester indifférent à cette annonce.

MichaelSchumacherMichael Schumacher, l'inoxydable Kaiser aux sept titres mondiaux, revient donc en F1. Et cette fois, c'est officiel et sans conditions. Oubliées les vertèbres fragilisées et les clauses d'assurance, Schumi sera présent à Bahreïn au volant d'une... Mercedes. Il ne terminera donc pas sa carrière avec l'écurie qui l'a accompagné sur la route de la légende, mais bien avec la marque qui a lancé sa carrière et dont il n'a jamais défendu les couleurs en F1. Une jolie manière de boucler la boucle de ses presque 20 années de carrière, non ?

Restent des doutes et des réserves. Pas tant concernant son talent que sa capacité à revenir au plus haut niveau après 3 années de "retraite". Outre l'inévitable question de la forme physique, Michael Schumacher va aussi devoir démontrer qu'il n'a rien perdu de sa volonté ni de sa pugnacité. Les actuels cadors du plateau ne lui rendront pas facilement sa place de leader absolu. Il va devoir lutter. Et c'est peut-être ça finalement la meilleure nouvelle de son retour : l'espoir d'une vraie lutte entre Massa, Alonso, Vettel, Hamilton (entre autres) et Schumacher. Une perspective des plus alléchantes, vous ne trouvez pas ?
Lire la suite ...

Un bémol toutefois à l'enthousiasme (relatif) suscité par cette annonce : le risque que "Schumi : le retour" ne devienne une sorte de blockbuster monopolisant toute l'attention médiatique portée à la F1. Et même s'il est toujours préférable d'entendre parler de F1 grâce à (ou à cause de) Schumi plutôt qu'en raison de scandales ou imbroglios juridiques (nous nous refusons à relayer les dernières péripéties post-Crashgate), une overdose de "Baron rouge devenu gris" est plus que probable. Et cela serait d’autant plus injuste au regard du large renouveau du plateau 2010 qui se dessine ; un plateau plein de promesses.

Jugez plutôt !
  • - 4 écuries nouvelles ou presque : Lotus, Campos, Manor devenue Virgin et l'Arlésienne USF1 dont on ne sait toujours pas si elle sera présente à Bahreïn...
  • - 3 écuries renouvelées : Brawn devenue Mercedes, BMW redevenue Sauber et Renault devenu on-ne-sait-pas-vraiment-encore-quoi.
  • - au minimum, 3,5 rookies : le très prometteur Nico Hulkenberg, mais aussi Bruno Senna, Lucas Di Grassi, et le semi rookie Kobayashi qui a su faire naître un enthousiasme rare lors de ses 2 courses en fin de saison dernière.
  • - 6 pilotes seulement dans le même baquet qu’en 2009. Je ne vais pas vous demander de les retrouver de tête. Il s’agit de Lewis Hamilton, Felipe Massa, Adrian Sutil, Sébastien Buemi, Sebastian Vettel et Mark Webber. On peut rajouter Vitantonio Liuzzi à cette liste puisque même s’il est arrivé en cours de saison, il reste chez Force India.
  • - 2,75 grands constructeurs partis : BMW, Toyota et 75% de Renault... Ça laisse peu de survivants !
  • - 3 duos de rêve : Hamilton / Button, Massa / Alonso et Schumacher / Rosberg... On peut aussi citer le duo déjà connu : Vettel / Webber.
  • - Pas un seul pilote français, Romain Grosjean n'étant pas en tête de liste pour occuper le second baquet de la Renault. Il n'a pas convaincu l'an passé.
  • - 20 ravitailleuses en moins : plus d’arrêt à la pompe pendant la course mais toujours un arrêt minimum pour changer de gommes. Il faudra dorénavant courir avec le plein… et se qualifier à vide. La promesse que le pilotage va primer sur la stratégie ?
  • - 26 pilotes en piste, et un format de qualification légèrement remanié. Ce seront 8 voitures éliminées lors des deux premières parties de la qualification afin de garder 10 voitures en piste lors de la dernière phase. Si seules 24 voitures sont présentes, 7 voitures seront éliminées lors de Q1 et Q2, pour que ce soient toujours 10 voitures présentes lors de la Q3.
  • - 10 pilotes récompensés à chaque course (au lieu de 8 ces dernières années) : mais le nombre de points attribués à chacun ne semble pas encore définitivement acté, la FOTA ayant demandé un autre barème que celui annoncé début décembre par la FIA…
  • - 0 récupération d’énergie cinétique en piste. Fini le mini-virage écologique. Adieu la tendance hybride. Exit le « push to pass »… Le KERS n’a pas séduit.
Finalement, une chose ne change pas : McLaren aura la voiture n°1 puisqu'elle a réussi à faire venir en son sein Jenson Button. Hamilton en second pilote...  ça ne sera vraisemblablement que sur le papier !

En quelques chiffres, preuve est faite qu'en 2010, les cartes sont totalement redistribuées.


Le plateau 2010 (au 12 janvier 2010)

plateau2010

Vite, vite, vite ! Rendez-vous en mars pour découvrir ce nouvel échiquier et voir qui ne sera qu'un simple pion, qui sera le fou, et bien sûr qui sera le roi !

Par Marie - Publié dans : F1 News
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés