Jeudi 21 octobre 2010 4 21 /10 /2010 10:00

  Les résultats 2010  

Alors que va débuter le GP de Corée, flash back sur le GP de Singapour, et très bientôt sur celui du Japon...


Le GP de Singapour 2010
~ Analyse de la course ~

Un GP de nuit... Morphée l'a rêvé, la F1 l'a fait. Le charme des voitures rutilantes sur fond de ciel bleu nuit étoilé nous ferait presque regretter la présence des centaines de projecteurs sur la piste, s'il n'étaient pas vitaux aux pilotes... Et oui, le circuit de Singapour est assez rugueux, des virages à l'aveugles, des changements de vitesses intempestifs, de quoi susciter le spectacle, les incidents ou accidents et interventions de la voiture de sécurité. Du coup, ce GP peut être comparé à un autre qui se déroule en Europe, Monaco. D'une part, c'est un GP qui se déroule en ville. D'autre part, les dépassements y sont assez compliqués et les "murs" fatals. Notons de plus que certains commissaires de Monaco (que nous chérissons tant pour des raisons objectives qu'affectives) viennent donner des conseils pour le GP de Singapour. Nous pouvons donc presque avancer sans gros risque que les 2 GP sont frères. Mais voyons sans plus attendre qui a eu raison de sortir de sa chambre d'hôtel et de prendre place à bord de sa monture et qui aurait dû y rester.


Nos "Tops" : 

SingapourAlonsoUn 2ème hat trick pour Fernando Alonso ! Mais ce week-end, il était le seul représentant de la Scuderia sur le podium. Des qualifs impec', une course menée tambour battant jusque dans les stands (un pit-stop une fois de plus sans accroc qui lui aura permis de reprendre la tête dès la sortie de la pit-lane), des restarts qui ne lui ont jamais posé de problèmes. Vettel l'a suivi de prêt mais l'Asturien a toujours su garder au moins quelques dixièmes d'avance. Le petit plus qu'on retenu celles qui tiennent la plume ici : un charmant sourire sur le podium.

Encore un week-end pas mal du tout pour Sebastian Vettel. Il était le seul à pouvoir tenir le rythme de la Ferrari d'Alonso. Quelques bémols cependant. Tout d'abord, pendant les qualifs, il a frolé le mur pendant un très bref instant, perdant quelques dixièmes qui lui ont certainement coûté la pole. Ensuite, durant la course, son pit-stop aurait été parfait, et lui aurait peut-être permis de prendre la tête de la course, s'il était reparti en 1ère et pas en 2ème vitesse (la RedBull lui a fait savoir qu'elle n'appréciait pas); du coup à nouveau quelques dixièmes perdus qui l'ont obligé à repartir en suivant bien gentiment Fernando. Enfin, il n'a pas su mettre à profit les restarts.
Lire la suite ...

De manière qui peut paraître un peu répétitive, nous tenons également à saluer les performances de Rosberg et Kubica. Chez Mercedes, seul Nico Rosberg a permis encore ce week-end à l'écurie de faire bonne mine. Une performance somme toute assez propre. Souhaitons lui de garder une certaine régularité pour les quelques courses restantes.

Chez Renault, Robert Kubica a permis également à l'écurie française de montrer un peu de couleurs, sa détermination et sa conduite mordante ont eu pour effet de faire, une fois de plus, bonne impression et de glaner quelques bons points. Nous avons particulièrement apprécié sa fin de course et son bel enchaînement de dépassements.

Le dernier petit "top" pour la route revient à Glock qui a su marquer certains esprits au sein de notre belle équipe. La façon dont il a défendu sa 11ème place et mis en lumière une voiture Virgin a plu. Donc même si le résultat final ne lui fait pas honneur, nous, nous le faisons !


Nos "Flops" : 
 
Mark Webber était incontestablement le moins bon, voire le plus mauvais des cinq prétendants au titre. Il commence par des qualifs assez moyennes. Il le dira lui même ensuite : "partir en 3ème ligne, il y a pire, mais il y a mieux". L'actuel leader du championnat s'est donc élancé 5ème dimanche, et ne gagne aucune position au départ. Heureusement, les incidents de course lui ont rapidement offert un safety car qu'il a mis à profit pour effectuer son changement de pneus. Cette stratégie mise en place, il lui appartenait, en plus de remonter des positions, de grignoter lentement mais sûrement des dixièmes. Mission accomplie puisqu'il a pu revenir à un écart lui permettant de se battre virtuellement avec les McLaren... mais Alonso et Vettel sont restés hors de sa portée. Même virtuellement il n'est pas parvenu à faire mieux que 3ème.
Autre tache sur ce GP : l'incident avec Hamilton. Revenons sur les faits. Nous sommes au 36ème tour, et le 2nd safety car vient de s'effacer. Mark est 3ème et doit passer les 2 Virgin intercalées entre lui et Vettel, tout en étant poursuivi par Hamilton qui le colle de très prêt. S'il passe sans souci Di Grassi , tout comme Hamilton d'ailleurs, le dépassement sur Glock est plus compliqué ; le tracé ne permet pas au pilote allemand de s'effacer rapidement pour les laisser passer. Ne souhaitant pas perdre de temps, Mark passe Timo dès qu'une mini ouverture se présente. Résultat, il laisse un boulevard à Lewis qui décide d'en passer 2 pour le prix d'1. Dans le virage, le nez de la McLaren dépasse la RedBull, à cheval sur un vibreur. Très proches, voire trop proches, il fallait que l'un des deux pilotes cède un peu d'espace pour que ça passe. Personne n'a lâché, évidemment ! Et la Red Bull a bien "frotté" la McLaren qui va finir sa course dans le gravier. 2ème abandon consécutif pour Lewis ! Oups !
L'incident a bien sûr fait l'objet d'une investigation des commissaires, mais aucune faute n'a été retenue.
A priori, dans la petite équipe de Fémin-F1, nous aurions davantage donné tort à Webber sur ce coup, même s'il nous enthousiasme régulièrement par ailleurs, car ce genre de "négligence" est assez coutumière de l'Australien. S'il souhaite être titré, il lui faudra enchaîner 4 courses très propres : ne pas gâcher ses qualifs, ne pas planter ses départs, et surtout ne pas oublier que la course ne se joue pas que devant, mais qu'il peut aussi avoir de sérieux concurrents derrière lui... Espérons qu'il aura retenu que quand on est suivi par Lewis, on ne lui laisse pas même un trou de souris !

Dès les qualifs le pauvre Felipe Massa n'a pas eu de chance. Son moteur casse dans la 1ère séance. Résultat, il ne peut se battre et récolte la 24ème place. N'ayant rien à perdre, il en profite pour étrenner son 9ème moteur, sans se pénaliser plus. En course, il a tenté une stratégie de changement de pneus dès les 1ers tours, profitant lui aussi de la voiture de la voiture de sécurité, pour certainement essayer de décoller du fond de peloton. Il réussit à remonter pas mal de positions et termine de justesse dans les points.

De nuit, Michael Schumacher n'a pas fait plus démonstration de talent que pour les autres GP. Pour sa 1ère à Singapour aucun miracle ne s'est produit. Sa course s'est réduite à des coups de roues en veux-tu en voilà... Il partait 9ème et arriva 13ème, sachant que 8 pilotes n'ont pas pu aller au bout de la course, ça fait 13ème sur un total de 16 voitures à l'arrivée. Sûrement son pire résultat ! La fin de saison s'annonce plus que médiocre pour le septuple champion qu'il est.
Toujours pas d'amélioration pour l'écurie espagnole HRT, aucun de ses pilotes n'a terminé la course ce week-end. Senna commit une erreur de jeunesse : dans un virage un peu difficile il arrive trop vite et ne peut donc éviter la voiture de Kobayashi qui s'était arrêté dire bonjour à un mur. Quant à Klien (qui était le remplaçant du remplaçant, Yamamoto), il dut ramener la voiture au garage pour cause de freins en feu, un point notoirement critique sur ce circuit. Rien ne peut nous rassurer sur l'avenir de cette petite équipe.

Pour finir, un flop relatif : McLaren. Pas au top de leur forme ce week-end encore ! Certes les qualifs n'étaient pas médiocres puisque les 2 pilotes se sont élancés en 2ème ligne, Hamilton à la 3ème place et Button à la 4ème. Cependant tout au long de la course les 2 voitures se sont révélées incapables de mettre en danger les voitures de tête. Button parvint à conserver sa 4ème place après son pit-stop et termine donc là où il avait commencer. Hamilton, quant à lui, connut le sort que l'on sait lors de son dépassement de Webber (son volant s'en souviendra... s'il a survécu !) Dans les 2 cas, ça n'a pas arrangé leurs affaires pour la course au titre. Button se retrouve à la 5ème place et Hamilton à la 3ème place...

Notre bulletin de notes : 

Bulletin-singapour2010.jpg
Par Aurore et Marie - Publié dans : Les analyses de FF1
Partager     - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés