Lundi 10 mai 2010 1 10 /05 /Mai /2010 00:06

 

Le GP d'Espagne 2010
~ Analyse de la course ~


 
Nos "Tops"

Hamilton a signé une très belle prestation mal récompensée par son abandon dans l’avant dernier-tour. Un abandon dont il n’est même pas responsable puisque ce n’est pas à cause de son pilotage que le pneu a explosé, mais à cause d'une jante défectueuse.  Le pilote Britannique a démontré dans cette course qu’il n’y avait pas que Red Bull et Ferrari (Alonso) et qu’il n’allait pas laisser son équipier prendre le large au championnat.

Webber s’offre une superbe victoire, sans contestation possible. A l’heure où l’on disait son avenir chez Red Bull menacé, cette victoire lui permet de
se repositionner au sein de son équipe et de se rappeler à notre bon souvenir. Car s’il est vrai que cette saison, l’Australien nous avait montré le pire, on ne peut que se réjouir quand il nous offre le meilleur, comme lors de ce dimanche espagnol.

/Espagne_Webber.jpg
Alonso sur la deuxième marche du podium, c’est comme une victoire pour lui selon ses propres termes. Il n’aurait pas pu faire mieux ce week-end, et il doit remercier sa chance (ou plutôt la malchance de ses adversaires). Avec sa célèbre hargne (et l’envie de briller chez lui), il n’a rien lâché et ça a payé !

Schumacher is back… enfin un petit peu ! Belle défense et un rythme qui tient la comparaison avec son équipier. Après des prestations qui ont déchaîné les critiques, le champion allemand a démontré qu’avec un nouveau châssis, il n’était pas si largué. Et ça, c’est une bonne nouvelle. Pourvu qu’il nous en montre plus dans les courses à venir.

Nos "Flops"


Button a beau être devant au classement du championnat du monde, il n’en reste pas moins un pilote avec de grandes faiblesses dans le combat. Incapable de passer Schumacher, pourtant bien moins rapide, il n’a pas semblé vraiment apte à affronter quiconque dans le combat rapproché, n’harcelant pas sans cesse Schumacher, n’essayant pas de l’amener à la faute. Une attitude bien trop tendre et bien décevante de la part d’un champion en titre.

Rosberg connait un week-end catastrophique. Que dire de plus ?

La fiabilité Red Bull est encore mis à mal. Vettel en est encore victime. Va falloir changer la donne … et vite !


Notre bulletin de notes

 

/Bulletin_Espagne_2010.png

Par Marie - Publié dans : Les analyses de FF1 2010
Partager     - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés