Mardi 24 octobre 2006 2 24 /10 /2006 20:23
cliquez ici pour rejoindre les résulats de la saison

Commentaires des principaux acteurs du GP du Brésil

 


Felipe Massa (Ferrari, vainqueur) :

"C'est tout simplement sensationnel. Ça fait 13 ans qu'un pilote brésilien n'avait pas gagné le Grand Prix du Brésil. C'est incroyable pour moi d'y parvenir devant mon public, chez moi (ndlr : Massa est Pauliste), la première année où j'ai une bonne voiture, une fantastique voiture. Ce fut la voiture la plus facile de ma vie car je pouvais tout contrôler. Je n'attaquais pas trop. Je suis heureux de vivre ce moment. C'est une joie très spéciale, difficile à exprimer. C'est une joie très spéciale, difficile à exprimer. Dans le tour d'honneur, les gens agitaient des drapeaux brésiliens, scandaient mon nom, sautaient, dansaient pour moi. N'importe que le pilote aimerait être à ma place. C'est le plus beau jour de ma vie.

Renault méritent leur titre constructeurs. Ils ont fait un fantastique début de championnat. Ça a vraiment été la clé, ça leur a permis de contrôler la fin du championnat. Mais de la même façon, nous l'aurions mérité car nous avons fait un travail fantastique. Pas au début du championnat, même après nous avons tout mis ensemble pour avoir une voiture très forte, avec une équipe très forte. Mais l'histoire est écrite : Renault et Alonso sont champions.

Cela a été fantastique de piloter avec Michael. C'est un ami, il a toujours été positif avec moi, il a toujours voulu que je sois dans l'équipe. Il va me manquer."


Fernando Alonso (Renault, 2e et champion du monde) :

"Le week-end a été fantastique, spécialement la course, une très longue course pour nous car j'avais besoin d'un point pour être champion. J'étais aussi près à aider l'équipe pour le titre Constructeurs au cas où il aurait fallu. Tout était planifié et les Ferrari étaient trop rapides. Je suis parvenu à me porter en tête au premier pit stop. Quand j'ai été mis au courant (de la crevaison de Schumacher), j'ai diminué le nombre de tours de mon moteur parce que je n'avais pas besoin de forcer le rythme. A la fin, il y avait beaucoup de pression mais nous sommes parvenus à terminer 2e. La place importe peu, c'est le 2e titre qui compte.

Je voudrais remercier toute l'équipe pour les efforts énormes qu'ils ont fait pour gagner les deux titres (pilotes et constructeurs). Ce n'a été que justice. Le temps remet chacun à sa place. Malgré les décisions qui ont été prises contre nous cette saison, nous sommes restés unis jusqu'à la fin. J'ai appris une leçon très importante, c'est que le jeu propre et la bonne éducation sont plus importants que tout en sport, et particulièrement en Formule 1.

Cela a été bon de se battre contre Michael [Schumacher], j'ai toujours dit qu'être champion avec lui en piste avait plus de valeur. J'ai été extrêmement chanceux de remporter les deux titres lors de ses deux dernières années en Formule 1. Tous les pilotes lui souhaitent le meilleur pour sa nouvelle vie. Cela a été un plaisir de piloter avec lui."


Jenson Button (Honda, 3e) :

"C'est un jour très spécial : Felipe remporte son grand prix national et Fernando décroche le titre. Pour moi, partir de 14e pour terminer 3e est un super résultat, parfait pour finir l'année. C'est une journée fantastique, l'une des courses meilleures courses que nous avons eues, en se battant comme ça dans le peloton. Si nous n'avions pas rencontré de problèmes samedi, la 2e place était possible. Mais Fernando contrôlait son rythme et je ne pouvais rien faire à ça. Il était très vite en ligne droite. Un grand merci aux gars. Après les problèmes d'hier, ils sont restés très forts pour obtenir ce podium."


Michael Schumacher (Ferrari, 4e) :

"Je suis content pour Felipe qui a fait une course incroyable. C'est génial pour lui d'être le premier Brésilien à gagner à Interlagos depuis Ayrton Senna (en 1993). Cela aurait été sympa pour moi d'être à ses côtés sur le podium. Je voudrais aussi féliciter Fernando [Alonso]. Aujourd'hui, ma course a été compromise dès le 9e tour par cette crevaison, juste au moment où je doublais Fisichella. Je ne m'en suis pas aperçu tout de suite. Je l'ai appris par la radio. Ma carrière se termine. Evidemment, c'est un moment spécial pour moi et je suis fier d'avoir vécu avec des gens aussi fantastiques, ceux de Ferrari."


Kimi Räikkönen (McLaren, 5e) :

" Ce fut une course difficile. La voiture n'était pas facile à piloter parce que je n'avais pas assez d'adhérence. Notre vitesse de pointe aurait pu être supérieure et ce n'était donc pas facile de dépasser. Je suis sort un peu large vers la fin, ce qui a permis à Michael de me rattraper. Je n'ai pu le maintenir derrière moi. Je voudrais remercier toute l'équipe qui m'a entouré ces cinq dernières années."


Giancarlo Fisichella (Renault, 6e) :

"Les instants clés de la course furent les tours avec Michael Schumacher, au début de la course, et ensuite plus tard. Il était tellement rapide qu'il était pratiquement impossible de le garder derrière. La première fois, il m'a doublé, et nous nous sommes retrouvés côte à côte dans le premier virage - ensuite je l'ai vu subir un fort survirage (du à sa crevaison) dans le deuxième virage et j'ai pu le reprendre ma position. Mais l'instant clé fut vers la fin de la course, lorsque j'ai réussi à la contenir derrière moi pendant cinq ou six tours. Finalement, après un freinage tardif sur des bosses, mes roues avant se sont bloquées, et il a réussi à me dépasser. Mais j'en avais fait assez. En ce qui me concerne, je termine la saison 4e, ce qui est le meilleur résultat de ma carrière."


Rubens Barrichello ( Honda, 7e) :

" Cette journée aura été difficile pour moi. Je n"ai pas pu trouver mon rythme et j"ai connu quelques problèmes avec le comportement de ma monoplace, mais, encore une fois, Jenson et moi terminons dans les points. Jenson a réalisé une bonne course pour remonter de sa place de départ jusqu"au podium, c"est donc une bonne fin de saison pour nous. Je dois quand même dire que j"ai rencontré quelques difficultés cette année avec ma monoplace, mais nous avons tout l"hiver pour travailler sur ce sujet et tirer tous les enseignements nécessaires pour mieux rebondir l"an prochain. J"aimerais aussi féliciter Felipe pour sa belle victoire d"aujourd"hui. Nous obtenons de la vie ce que nous méritons, et mon compatriote a connu un week-end fantastique. Je remercie tous ceux qui travaillent pour notre équipe suite à cette belle première saison avec Honda. J"attends maintenant 2007 avec impatience. "


Pedro de la Rosa (Mclaren, 8e) :

" Une course très dure pour moi. J'étais sur une stratégie à un seul arrêt. Et évidemment les pneus ont souffert et je n'ai pu réellement attaquer. Mais j''ai ramené un point à l'équipe. Je voudrai remercier toute l'équipe de m'avoir offert l'opportunité de rouler en course cette année. C'était un honneur et un plaisir de piloter pour Mclaren. Je voudrais aussi féliciter mon compatriote Fernando Alonso pour son deuxième titre mondial."


Robert Kubica (BMW, 9e) :

"J'ai pris un bon départ et j'ai doublé Nick (Heidfeld), lors du premier tour. Mais après dix tours n'étions toujours pas assez rapides. J'ai attaqué autant que j'ai pu mais j'étais toujours trop lent. C'était notre dernière course avec Michelin et je voudrais saluer et remercier chaque membre de cette société et plus spécialement Piero le technicien qui m'était dédié."


Takuma Sato (Super Aguri, 10e) :

" C'est un résultat fantastique. Après Suzuka nous ne pouvions pas espérer mieux. C'est le résultat d'un énorme effort de l'équipe et des mécaniciens lors des pit-stops. J'étais bien dans la voiture et j'ai vraiment apprécié de la piloter. Au départ je faisais jeu égal avec les autres voitures, puis j'ai doublé les MidlandF1 et les Red Bull. Après le passage du Safety car, nous avons été en mesure de passer les Toro Rosso. Je voudrai remercier toute l'équipe. Ce fut une saison difficile et je suis heureux de la terminer en 10e position".


Scott Speed (Toro Rosso, 11e) :

"Une course décente, nous étions bien plus compétitifs que nous pensions. J'étais surpris de la vitesse des Super Aguri. J'ai tant appris cette saison, à chaque course. Je vais prendre deux semaines de repos pour digérer la saison."


Robert Doornbos, (Red Bull Racing, 12e) :

"Sur un plan purement professionnel, cette journée a été un désastre pour moi. La voiture marchait très mal et j'ai bataillé en permanence. J'ai cependant terminé la course non sans avoir lutté avec les Toro Rosso, mais sans réel coup d'éclat. Je voudrais remercier l'équipe et tous les membres de l'écurie qui m'ont beaucoup aidé lors de ces trois dernières courses. Je leur souhaite une bonne saison 2007.


Tonio Liuzzi (Toro Rosso, 13e) :

"Après le départ, la voiture était bien, mais j'ai été retenu par deux Toyota et les BMW, ça m'a coûté de terrain, comparé à Scott [Speed] et Kubica. Puis, Heidfeld a manqué son freinage et m'a rentré dedans. Le contact a endommagé ma suspension avant gauche et a affecté les amortisseurs. Puis j'ai été enfermé avec des pilotes de fond de classement."


Sakon Yamamoto (Super Aguri, 16e) :

" Tout d'abord, je veux remercier tous nos supporters. J'ai attaqué du début à la fin de la course. A la fin, j'attaquais autant que lors de la qualification et j'ai bataillé avec une Midland. Je veux remercier l'ensemble de l'équipe pour ses efforts qui m'ont permis d'avoir une excellente voiture."


Nick Heidfeld, (BMW, abandon) :

"Ce fut une dernière course très animée et pour laquelle j'aurais aimé un issue plus heureuse. Mon départ a été bon mais le premier virage c'était très chaud. Michael était à l'intérieur et Ralf a l'extérieur, mais je m'en suis sorti. Dans le virage quatre nous étions proche l'un de l'autre avec Robert et j'ai ressenti quelque chose à l'avant. Finalement j'ai continué, j'ai perdu quelques place et suis resté bloqué derrière de La Rosa qui était sur une stratégie à un seul arrêt. Puis après mon ravitaillement en voulant doubler Liuzzi, j'ai abimé la voiture et perdu de l'appui. En fin de course, je pense que quelque chose a cassé, sans doute la conséquence de mes différents contacts en début de course."


David Coulthard (Red Bull Racing, abandon) : 

" J'ai eu un problème de boîte de vitesse. J'ai d'abord pensé que c'était problème d'embrayage car les ennuis ont débuté au virage 3. Mais en fait la 4e était hors d'usage. C'est un weekend très décevant. Je suis parti du fond de grille et j'ai eu quelques jolies bagarres avec d'autres pilotes. Il faut retenir les choses positives de cette saison. L'écurie est parvenue à devancer Williams. Nous allons maintenant débuter nos essais avec Bridgestone et travailler dur tout au long de l'hiver."


Jarno Trulli (Toyota, abandon) : 

" L'élément central de la suspension arrière a soudainement cassé. Je ne pouvais plus contrôler l'arrière de la voiture alors que j'étais à l'attaque sur Raikkönen. La voiture marchait bien et nous avions embarqué pas mal d'essence pour effectuer un premier relais assez long. C'est le même problème qu'à Indianapolis. C'est très frustrant car le podium était l'objectif et surtout parce que chaque membre de l'écurie a travaillé très dur."


Ralf Schumacher (Toyota, abandon) :

" C'est une manière un peu pénible de finir une saison si difficile. La voiture était devenue inconduisible et pour des raisons de sécurité il était préférable de s'arrêter. C'est indiscutable, nous étions en position de force pour cette course et je suis sûr que nous aurions dépassé BMW au classement Constructeurs. Cela n'est pas arrivé. Nous devons maintenant concentrer nos efforts sur la prochaine saison et je tiens à remercier tous les membres de l'équipe tant à Cologne qu'au Japon."


Mark Webber (Williams, abandon tour 1- accident) :

"Un sacré gâchis ! J'ai freiné un peu tard dans le virage 4 et j'ai été percuté à l'arrière. J'ai perdu le diffuseur et c'était fini. Apparemment, Nico (Rosberg) a manqué son point de freinage. Il était très à l'intérieur dans le virage et je pensais pas qu'il allait insister. Ce n'était pas agréable de voir Nico avoir une crevaison puis taper le mur, mais il va bien."


Nico Rosberg (Williams, abandon tour 1- accident) :

"J'essayais de me faufiler dans le trafic, de gagner du terrain et de regagner la place que je venais de perdre au profit de Jenson. J'étais tout près de Mark (Webber), en entrant dans le virage. Je pense qu'il a freiné fort et peut-être un mètre trop tôt, peut-être à cause de quelque chose qui s'est passé dans sa proximité, et je l'ai touché. De l'extérieur, ça a l'air d'un gros accident (il a tapé le mur à la fin de son tour) mais ça n'a pas été si dur dans le cockpit et je vais bien. Je suis désolé pour le team. Cela a été une année difficile, mais j'ai beaucoup appris."


Par Team Femin-F1 - Publié dans : Archives résultats
Recommander - Voir les commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés