Mardi 29 septembre 2009

Le GP de Singapour 2009
~ Résultat et Résumé de la course ~


Singapour, 20H heure locale pour la deuxième édition de ce GP nocturne. Malgré la nuit tombée, il fait chaud dans la métropole asiatique (+ 30°C) et l'humidité est importante. Toutefois, la pluie n'est pas attendue pour la course.

Côté piste, suite à une qualification interrompue par Barrichello dans la dernière minute, c'est Lewis Hamilton qui décroche la pole. Juste à ses côtés, Sebastian Vettel est bien placé pour défendre sa place au championnat et pour mettre quelques grains de sable dans la course au titre des pilotes Brawn. En deuxième ligne, Rosberg, qui a signé le meilleur temps absolu des qualif, espère prendre sa revanche sur l'édition précédente et, pourquoi pas, accrocher ici sa première victoire.
De son côté, Rubens Barrichello ne partira qu'en 9ème position suite à sa pénalité de 5 places pour avoir changé de boite de vitesses. Il aurait du n'être que 10ème, mais NicK Heidfeld est lui aussi pénalisé pour avoir conduit une voiture trop légère lors des qualif. Condamné à partir des stands, il en a également profité pour changé de moteur et de boite de vitesses.


Du côté des stratégies, le plus léger est Vettel. Il visait sans doute possible la pole position. Hamilton, lui, est parmi les plus lourds des 10 premiers. Tous les pilotes semblent néanmoins partis sur une stratégie à 2 arrêts. Peut-être les écuries ont-elles aussi misé sur des voitures de sécurité ... Concernant les pneus, tous les pilotes sont la aussi sur la même longueur d'ondes : hormis Liuzzi, ils s'élancent tous en gommes dures.

Le tour de formation s'effectue sans encombre.
Extinction des feux ! Go !

Départ impeccable du poleman Lewis Hamilton qui prend immédiatement les commandes. Derrière, Rosberg prend un meilleur envol que Vettel et s'empare de la deuxième place.
Parfaitement parti, Alonso pointe un temps en quatrième position, mais cède sa place à Webber à l'issue d'un coude à coude qui a emmène les deux hommes au-delà des vibreurs. Glock en profite également pour passer l'Espagnol.


Les positions à l'issue du 1er tour :
1- Hamilton, 2- Roberg (+1), 3- Vettel (-1), 4- Webber (=), 5- Glock (+1), 6- Alonso (-1), 7- Barrichello (+2), 8- Kubica (-1), 9- Kovalainen (-1), 10- Button (+1), 11- Nakajima (-1), 12- Buemi (+1), 13- Räikkönen (-1), 14- Alguersuari (+2), 15- Sutil (=), 16- Fisichella (+1), 17- Trulli (-3), 18- Liuzzi (+1), 19- Grosjean (-1) et 20- Heidfeld (=).

Les Force India animent ce début de GP : Sutil bataille avec Alguersuari et Liuzzi attaque sur Fisichella. Ni l’un ni l’autre ne parviennent cependant à gagner une position.

Transparent depuis le début du week-end, Romain Grosjean ramène sa Renault aux stands dès le 4ème tour, pour abandonner en proie à d'insolubles et récurrents problèmes de freins.

Au 6ème tour, Mark Webber est informé par radio que son dépassement sur Alonso a été jugé incorrect par la direction de course. Il est obligé de laisser repasser Alonso...mais également Glock, qui s'était intercalé entre les deux hommes.

Dans le ventre mou du peloton, les Ferrari sont à la peine : Fisichella est pris en sandwich entre les Force India de Liuzzi et Sutil, lui-même copieusement bouchonné par Alguersuari, tandis que plus haut dans le classement, Räikkönen parvient à se défaire de la Toro Rosso de Sébastien Buemi.

Liuzzi a vu sa tentative de dépassement sur Fisichella interrompue au 13ème tour par un drapeau jaune agité pour cause de débris sur la piste. Drapeau qui restera valable pendant plus de 5 tours, le temps de trouver un commissaire suffisamment téméraire pour aller récupérer le débris laissé par Glock.

Au 15ème tour, le trio Hamilton-Rosberg-Vettel, regroupé en 5 secondes, a nettement fait le trou sur le reste du peloton puisque Glock pointe à plus de 17 secondes du leader, et Alonso à 23 secondes.

Au 18ème tour, Vettel est le premier des leaders à ravitailler. Il est imité un tour plus tard par Rosberg. Le pilote Williams, visiblement surpris par le manque d'adhérence à la sortie des stands, se fait piéger et part en sous-virage, franchissant la ligne blanche. La sanction ne tarde pas à tomber pour Nico : drive trough !

Au 21ème tour, Sutil tente une attaque désespérée pour faire sauter le bouchon Alguersuari et provoque l'accrochage. Si l'Espagnol repart sans mal, l'Allemand, lui, se retrouve à contre-sens. Dans sa précipitation à vouloir reprendre la piste, il se met à l’équerre dans un virage en aveugle et est violemment heurté par Nick Heidfeld, qui voit sa série record de course sans abandon prendre fin.
Nick Heidfeld contraint à l'abandon se retrouve seul dans la nuit de Singapour

Les débris sont tels que l'intervention de la Safety-Car est inévitable. Un coup dur pour Rosberg qui va devoir observer sa pénalité après avoir vu son avance sur le peloton réduite à néant.

A l'issue du 25ème tour, et tandis que tous les pilotes ont ravitaillé, le safety-car s'écarte et la course reprend ses droits. Aucun changement notable dans la hiérarchie si l'on excepte le net recul de Webber et de Kubica : Hamilton mène devant Rosberg (qui n'a pas encore observé sa pénalité), Vettel, Glock, Alonso, Barrichello, Kovalainen, Button, Webber et Kubica.

Alonso essaie de profiter du re-start pour prendre l’avantage sur Glock, en vain.

Au 27ème tour, Rosberg repasse par les stands pour purger sa pénalité, et repart à une lointaine 14ème position.

Comme en début de course, Hamilton et Vettel s'échappe rapidement. L'Allemand, visiblement plus léger, se fait particulièrement pressant et n'hésite pas à se montrer dans les rétroviseurs du champion du monde en titre, mais sans être en mesure de porter de véritable attaque. Plus loin derrière, Glock parvient à prendre ses distances avec Alonso.

Au 35ème tour, Rosberg effectue son 3ème passage par les stands (pour son 2e ravitaillement), se fait à nouveau surprendre par ses pneus froids dans son tour de sortie et brosse le mur de béton. Il est bien plus rapide que les pilotes devant lui et parvient à dépasser Alguersuari dans la ligne droite du 39ème tour. Sa remontée sera toutefois difficile, tant il est loin.

Au 40ème tour, Vettel, qui n’a plus qu’un rétroviseur, observe son 2nd arrêt ravitaillement. La course se joue à ce moment précis puisqu'il effectue un excès de vitesse dans les stands et, comme Rosberg, est sanctionné d'un drive trough. De quoi laisser le champ libre à Hamilton, enfin débarrassé de toute pression.
Buemi lui ravitaille pour la deuxième fois en 2 tours (!)

Au 46ème tour, Mark Webber, dont les mécanos s'étaient inquiétés de l'état de ses freins lors de son deuxième ravitaillement, perd le contrôle de sa Red Bull au bout de la ligne droite des stands, victime de l'explosion de l'un de ses disques de frein. Plus de peur que de mal pour l'Australien, qui enregistre néanmoins son quatrième résultat vierge consécutif et doit définitivement renoncer à ses espoirs de titre mondial.

L'inquiétude sur les freins est généralisée dans le clan Red Bull car deux tours plus tard, les Toro Rosso de Buemi et Alguersuari abandonnent de concert.

La fin de course est assez calme.

Au 55ème tour, Hamilton mène devant Glock par 7.1 secondes, suivi par Alonso (14.6s), Vettel (21.8s), Button (23.1s), Barrichello (33.1s), Kovalainen (38.5s), Kubica (48.3s), Nakajima (49.3s) et Räikkönen (50.1s).

Les problèmes de frein des Red Bull n'échappent pas au clan Brawn, qui demande à Button de mettre la pression sur Vettel...jusqu'à ce que des soucis similaires ne conduisent Ross Brawn en personne à demander à son pilote d'assurer sagement les points de la cinquième place. Seuls Kubica, Nakajima et Räikkönen se battent encore pour la 8ème place, mais le classement n'évoluera plus jusqu'au drapeau à damiers.



Après presque 2heures de course, Hamilton remporte donc le GP, devant Glock et Alonso. Vettel, Button et Barrichello, les 3 pilotes encore en lice pour le titre suivent le trio de tête. Kovalainen et Kubica se partagent les derniers points.


Par Thibaut et Marie - Publié dans : Saison 2009
Recommander - Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Commentaires

bravo les filles ,je decouvre votre site ,tres interressant ,a tres bientot sur votre site   (un passionné de f1 )   http://lasnierracingteam.over-blog.com
Commentaire n° 1 posté par LASNIER le 30/09/2009 à 08h58
Créer un blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés