Lundi 31 août 2009

Le GP de Belgique 2009
~ Résultat et Résumé de la course ~


Un Grand Prix en Belgique, à la veille du mois de Septembre, ça sent le bitume sous la pluie normalement… Et bien pas en 2009. Il faut dire que cette édition du Grand Prix de Spa Francorchamps a vu le monde tourner à l’envers… et ce n’est pas plus mal finalement !

 

Samedi à 15h30, c’est l’euphorie ! Giancarlo Fisichella, sur sa Force India, vient de signer la pole position ! Derrière, ce sont les « anciens » qui s’alignent : Trulli, Heidfeld et Barrichello. Soit, réunis sur les deux premières lignes,  140 printemps, 54 saisons de F1, 884 courses disputées et 1 293,5 points marqués ! Jolie brochette… Derrière, les quelques rescapés de la Q2 se partagent les places. Se sont Kubica, Räikkönen, Glock, Vettel, Webber et  Rosberg. Hamilton n’est que 12ème, Alonso 13ème et Button 14ème. Une grille totalement inédite et follement enthousiasmante !

 

A l’extinction des feux, c’est la folie.


Fisichella s’élance parfaitement, alors que Barrichello reste immobile. Grand animateur de ce départ, Räikkönen, aidé de son Kers, s’envole. Il gagne plusieurs places en quelques mètres. Mais à la Source, en voulant garder l’extérieur, il part en hors piste et conserve ainsi son avantage, reprenant la piste aux côtés de Kubica qu'il dépassera quelques virages plus loin pour pointer en 2ème position.



Quelques secondes plus tôt, juste avant le virage de la Source, Sutil heurte la roue avant gauche d'Alonso abîmant la flasque de l'Espagnol et son propre aileron avant. Trulli, auteur d'un départ moyen, touche Heidfeld et abîme lui aussi son aileron avant.

 

Le départ et le premier tour, traditionnellement mouvementés à Spa, deviennent cacophoniques quand Button, en lutte avec Kovalainen, se rabat sur Grosjean qui était à l'intérieur. Le Français accorche la Brawn GP, et les deux monoplaces partent à la dérive, coupant la piste avant de taper dans le mur. Derrière, ça freine fort pour éviter la collision. Surpris, Alguersuari freine à son tour, et se déporte sur la droite, harponnant violemment Hamilton qu'il entraîne avec lui dans le mur. Les 4 pilotes abandonnent.


La voiture de sécurité entre en piste. Trulli, Barrichello et Sutil passent par leurs stands dans ce premier tour.

 

Le point après le 1er tour :  1- Fisichella (=), 2- Räikkönen (+4), 3- Kubica (+2), 4- Glock (+3), 5- Webber (+3), 6- Heidfeld (-4), 7- Rosberg (+3), 8- Vettel (-1), 9- Alonso (+3), 10- Kovalainen (+4), 11- Buemi (+4), 12- Nakajima (+5), 13- Badoer (+7), 14- Trulli (-12), 15- Barrichello (-11) et 16- Sutil (-5).

 

Au 5ème tour, la voiture de sécurité s’efface et Kimi Räikkönen passe Fisichella dans la foulée, prenant ainsi la tête de la course. Vettel lui passe Rosberg pour la 6ème place. Les deux BMW chauffent leurs pneus après 4 tours sous la safety-car.

 

Barrichello dans les tours suivant passe Badoer et Nakajima. Il remonte 12ème. Adrian Sutil l’imite 2 tours plus tard.

 

Les 8 premiers sont en 10 secondes, et Fisichella reste dans le rythme de la Ferrari. La « modeste » Force India tient la comparaison avec la Ferrari. Derrière, Kubica est bien calé alors qu’au fil des tours l’écart avec Glock se creuse.

 

Le point avant les ravitaillements : 1- Räikkönen, 2- Fisichella, 3- Kubica, 4- Glock, 5- Webber, 6- Heidfeld, 7- Vettel, 8- Rosberg, 9- Alonso, 10- Kovalainen, 11- Buemi, 12- Barrichello,  13- Sutil, 14- Nakajima, 15- Badoer et 16- Trulli.

 

Les premiers pilotes à ravitailler, au 13ème tour, sont Kubica et Glock. Un ravitaillement impeccable pour le Polonais qui ressort 8ème. En revanche, Glock se retrouve immobilisé de très longues secondes suite à un problème avec la ravitailleuse. Il ne ressort que 13ème. Après l’incident avec Trulli, ce n’est plus la joie chez Toyota.


Deux tours plus tard, ils sont 4 à s’engager dans la ligne des stands : Räikkönen, Fisichella, Webber et Heidfeld. C’est chaud entre le pilote BMW et le pilote Red Bull, mais ça passe grâce à un bon coup de frein d’Heidfeld. Webber redonne la place au pilote allemand quelques secondes plus tard, mais ça ne suffit pas à la direction de course qui le pénalise : un drive through.

 

Barrichello passe alors Webber par l’extérieur et Sutil colle l’Australien qui semble alors étrangement lent. Dans le même temps, son équipier Vettel, en tête de la course, signe le meilleur temps ! Il s’arrête au 18ème tour et repart 8ème, devant Heidfeld. Il a donc gagné une place.

A cet instant, c’est Rosberg qui mène la course devant Räikkönen et Fisichella. Il s’arrête quelques tours plus tard et ressort 11ème.

 

Le point au 20ème tour : 1- Räikkönen, 2- Fisichella, 3- Alonso*, 4- Kubica, 5- Kovalainen*, 6- Buemi*, 7- Vettel, 8- Heidfeld, 9- Barrichello*, 10-Sutil*, 11- Rosberg, 12- Glock,  13- Webber, 14- Nakajima*, 15- Badoer* et 16- Trulli*.

(* les pilotes n’ayant pas ravitaillé)

 

Trulli ravitaille à son tour, et c’est un nouveau ratage pour Toyota : le mécanicien n’arrive pas à retirer la ravitailleuse.

 

Au 22ème tour, Buemi ravitaille et Trulli rentre définitivement dans son garage.

Adrian Sutil fait un passage hors piste, mais sans dégâts. Il se fait seulement rattraper par Rosberg et Glock.

 

Chez Renault, on se posait depuis quelques tours la question de ne faire qu’un arrêt… Option rejetée. Alonso passera donc deux fois par son stand. Il rentre donc au 24ème tour. Un ravitaillement catastrophe !  Suite à son accrochage avec Sutil au départ, sa roue est voilée, et les mécaniciens peinent à la changer. Il perd de très longues secondes.

Au 25ème tour, le stand Renault demande à Alonso de revenir lentement au stand. Il risque de perdre sa roue et pour éviter que le scénario de la Hongrie ne se reproduise, il abandonne.

 

Dans les tours suivant Kovalainen et Sutil, puis Barrichello et Nakajima ravitaillent. Kovalainen se retrouve alors sous la menace de Buemi.

 

En tête de course, Fisichella reste à une seconde de Räikkönen, il ne lâche pas la Ferrari.

 


Le point au 30ème tour, après les ravitaillements : 1- Räikkönen, 2- Fisichella, 3- Kubica, 4- Vettel, 5- Heidfeld, 6- Rosberg, 7- Glock, 8- Webber, 9- Kovalainen, 10-Barrichello, 11- Buemi, 12- Sutil, 13-Nakajima et 14- Badoer.

 

Les seconds ravitaillements commencent au 31ème tour avec Kubica et Buemi, puis Räikkönen et Fisichella. Ils se suivent dans les stands, et le Finlandais garde la tête de la course. Il fera son dernier relai en pneus tendres alors que Fisichella sera en gommes dures.

 

Heidfeld, Glock, Rosberg, Webber, Vettel ravitaillent dans les tours suivants. Heidfeld signe le meilleur temps en ressortant des stands. Vettel parvient à prendre la 3ème place à Kubica.

 

Dans les 10 derniers tours de la course, les pilotes améliorent leurs meilleurs temps personnels et Vettel signe le meilleur temps en course. Il fonce pour rattraper Fisichella et Räikkönen, mais il reste trop peu de temps. En revanche, Heidfeld parvient à revenir très près de Kubica dans les derniers tours. Derrière, la bataille fait rage pour la 10ème place entre Glock et Sutil. Le pilote Force India tente même de passer le pilote Toyota, dans une manœuvre ardente mais vaine. Barrichello lui met la pression sur Kovalainen, et Webber talonne Rosberg.

 

Les duels de Spa-Francorchamps, édition 2009.

 

Le point au 40ème tour, après les ravitaillements : 1- Räikkönen, 2- Fisichella, 3- Vettel, 4- Kubica, 5- Heidfeld, 6- Kovalainen, 7- Barrichello, 8- Rosberg, 9- Webber, 10- Glock, 11- Sutil, 12- Buemi, 13-Nakajima et 14- Badoer.

 

Si la plupart des pilotes continuent à améliorer leur chrono, Badoer lui reste à 2 secondes au tour des meilleurs.

 

Barrichello anime les deux derniers tours de la course : en bagarre avec Kovalainen, il sort large. En revenant sur la piste, de la fumée s’échappe de l’arrière de sa Brawn. Son équipe lui demande d’être attentive au moteur, mais de continuer la course. Ce qu’il fait, même s’il ralentit le rythme. Rassuré pour son équipe qui lui parle d’une simple fuite et lui demande de continuer sur son rythme, il continue et parvient même à rester à distance de Rosberg et Webber.

 

Le classement reste donc inchangé et c’est Kimi Räikkönen qui remporte cette fantastique course. Un flamboyant Fisichella l’accompagne sur le podium. Vettel complète ce trio, récupérant ainsi la 3ème place au classement général.

 


Kubica, Heidfeld, Kovalainen, Barrichello et Rosberg se partagent les points.


Webber échoue à la 9ème place, perdant ainsi de précieux points face à son équipier et Barrichello pour le championnat pilote. Glock, Sutil, Buemi, Nakajima et Badoer rallient la ligne d’arrivée.

 

Par Marie - Publié dans : Résultats 2009
Recommander - Voir les commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Blog : People sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus