Lundi 10 août 2009

Le GP de Hongrie 2009
~ Analyse de la course ~

Nos "Tops"

Ce dimanche, la victoire ne pouvait échapper à Lewis Hamilton. Magistral départ, sans heurts cette fois-ci, stratégie classique mais fiable, bonne gestion des pneus et du KERS, Hamilton renoue avec la victoire. En Allemagne, il nous avait montré un aperçu (très rapide) des progrès de la McLaren, en Hongrie, il l'a superbement confirmé avec talent et panache !


Décidément le podium résiste à Nico Rosberg ! Le pilote Williams montre pourtant toutes ses qualités de pilotage en course. Encore une fois, il gagne des positions dès les premières secondes et s'accroche toute la course. Des efforts et un talent certain qui ne trouvent toujours pas leur récompense cette saison. Dommage, mais enthousiasmant pour la suite.

La Scuderia ne pouvait compter que sur son impassible Finlandais pour marquer des points. Mission accomplie pour Kimi Räikkönen. Solide et rapide, il n'a pas été en mesure de menacer Hamilton. Il a donc assuré la seconde place et 8 points de plus pour Ferrari. Alors un petit sourire sur le podium aurait sans doute été trop demandé !


Le KERS ! Il mérite un petit "top" puisqu'enfin une voiture équipée de cette technologie remporte une victoire. Et même une victoire, et une seconde place. Un résultat que d'aucun n'imaginait plus du tout envisageable tant le KERS s'est montré peu efficace durant la première moitié de la saison. Le verra-t-on resurgir sur d'autres monoplaces ?


Nos "Flops"


Départ loupé, équerre dans les premiers mètres, incapacité à dépasser des pilotes pourtant moins rapides, et pour finir un abandon. Un week-end vraiment pas terrible pour Sebastian Vettel !



Idem pour l'autre Sébastien : Finir derrière son équipier qui court son premier GP, c'est vraiment pas glorieux. Définitivement un week-end et une course difficiles pour Sébastien Buemi sans que des raisons techniques ne soient invoquées...


Un écrou mal serré pour cause de geste mal interprété. Y'a pas à dire, la "bourde" hongroise de l'écurie Renault est une féroce candidate pour le prix de la plus grosse "boulette" de la saison. Petite consolation, ça n'a pas couté la victoire à Alonso qui avoue lui-même que seule une troisième voire quatrième place était envisageable. En revanche, ça risque bien de leur couter un GP complet, pour leurs deux voitures puisque la FIA a décidé de les exclure de la prochaine course.


La FIA justement : toujours incompréhensible ! Ne prendre ses décisions quant aux pénalités qu'une fois les courses terminées, voilà semble-t-il le nouveau credo de ces messieurs les commissaires. 55 tours ça ne doit pas être suffisant pour examiner quelques images ! Sinon, comment expliquer que l'incident impliquant Räikkönen en début de course ne soit examiné qu'une fois les 70 tours bouclés ?

Quant à la pénalité Renault, elle a surpris tout le monde ! Sa sévérité s'explique plus par le contexte émotionnel et politique que par les faits... Räikkönen, encore lui, n'a-t-il pas couru 15 tours l'an passé avec un échappement brinquebalant ? Les mêmes fautes, mais pas les mêmes sanctions pour montrer sa préoccupation en matière de sécurité ? La méthode n'est pas nouvelle. Dommage que cela rende encore plus illisible la jurisprudence de la FIA... surtout quand sévérité et indulgence semblent toujours tomber sur les mêmes !


Enfin carton rouge (le deuxième de la saison) pour Flavio Briatore qui quitte le GP alors qu'un de ses pilotes court encore ! Une attitude minable et indigne ... et un manque de respect effroyable pour Nelsinho Piquet ! Son inefficacité en tant que pilote ne peut en aucun cas justifier un tel mépris de la part de celui qui est (encore à cet instant) son manager et directeur.



Bulletin de notes

Par Marie - Publié dans : Analyses de FF1
Recommander - Voir les commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
définition blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus