Mercredi 1 avril 2009 3 01 /04 /2009 10:51

Le GP d'Australie 2009
~ Résultat et Résumé de la course ~

27 au 29 mars 2009 – Circuit Albert Park à Melbourne.
Température chaude et ciel dégagé prévu pour le week-end.
Les conditions sont idéales pour le lancement du championnat du monde 2009 et tout le monde est impatient de voir si les tendances de l'hiver seront confirmées ou infirmées. Cependant un vent de controverse souffle en coulisse. Si les nouveautés techniques, telles que la baisse considérable des appuis aérodynamiques, le retour aux pneus slicks et l'introduction du SREC (ou KERS en anglais), sont applaudies par le public et les écuries, le diffuseur de certaines monoplaces pose problème. Issu d'une interprétation du règlement de la FIA, il est considéré comme illégal par de nombreuses écuries... affaire à suivre.

Entre spectacle, réglementation et polémique :  pas de doute la F1 est de retour !


Dès les qualifications, c'est la confirmation des essais hivernaux : les Brawn GP sont très rapides. Elles trustent la première ligne. Derrière, comme on s'y attendait, la hiérarchie est chamboulée : Lewis Hamilton -champion en titre-, tout comme Fernando Alonso, ne passe pas les Q2. Les Toyota, Vettel (RedBull) et Kubica (BMW) font mieux que rivaliser avec les Ferrari.
Mais la FIA et son (im)pitoyable règlement veille : à cause d'un aileron non conforme les Toyota sont rétrogradées en dernière ligne, derrière Hamilton qui a changé sa boite de vitesse.

A l’heure du départ, la grosse interrogation concerne les voitures équipées d’un KERS : pourront-elles profiter de cette technologie pour prendre l’avantage sur les Brawn GP et Robert Kubica ? Une autre question subsiste également concernant les pneus tendres : sont-ils aussi fragiles qu’ils ont semblé l’être pendant les essais ? Peu de concurrents ont choisi de les chausser pour démarrer. Robert Kubica, Felipe Massa, Kimi Räikkönen, Sébastien Bourdais et Lewis Hamilton sont de ceux-là.

On espère avoir la réponse à ces questions à l’issue des 58 tours de circuit.

Les faits marquants :


Départ : Jenson Button s’élance impeccablement alors que Rubens Barrichello, suite à un souci du système anti-calage, se retrouve empêtré dans le peloton, défendant à la limite de l’inconscience son avantage. Il est percuté par Heikki Kovalainen qui doit abandonner immédiatement.
L’encombrement créé va permettre à certains pilotes de gagner quelques places: Buemi, Piquet Jr et Hamilton par exemple. D’autres, a contrario, vont être pénalisés : Nick Heidfeld est victime d’une crevaison, Adrian Sutil et Mark Webber doivent repasser par leur stand pour changer leur aileron avant, Fernando Alonso perd de nombreuses places suite à un détour par le bac à graviers pour éviter l’accrochage.

Les positions après quelques virages : 1- Button, 2-Vettel, 3-Massa, 4-Kubica, 5-Räikkönen, 6-Rosberg, 7-Barrichello, 8-Nakajima, 9-Piquet, 10-Buemi, 11-Hamilton, 12-Fisichella, 13-Bourdais, 14-Trulli, 15-Alonso, 16-Glock, 17-Heidfeld, 18-Sutil et 19-Webber.

3ème tour : Hamilton passe Buemi pour la 11ème place.
4ème tour : Trulli puis Alonso passent Bourdais. Ils se retrouvent à la suite de "l'embouteillage" provoqué par Piquet (9ème - très chargé en essence) qui bloque également Hamilton, Buemi, Fisichella.
6ème tour : Après une belle bagarre Hamilton l'emporte enfin sur Piquet.
9ème tour : Rosberg signe un beau dépassement sur Räikkönen. Barrichello, qui suit les deux pilotes de près, tente d’en faire de même, mais accroche la Ferrari et abime son aileron avant (un morceau de son flap est à moitié arraché et menace de se détacher à tout moment, ce qui est très dangereux)
10ème tour : Les pilotes chaussés de pneus tendres passent tous par les stands avec des gommes à l’agonie.
Pendant ce temps, Button et Vettel creusent l’écart en tête, à plus de 25 secondes du 3ème, Rosberg.
16ème tour : Rosberg perd de précieuses secondes lors de son ravitaillement. Räikkönen le passe à la sortie les stands.
18ème tour : Kazuki Nakajima se crashe. Sa Williams est détruite, laissant de nombreux débris sur la piste. La voiture de sécurité tarde néanmoins à sortir alors que beaucoup de pilotes se précipitent, avec plus ou moins de réussite, dans les stands.
Après avoir laissé passer les monoplaces pour qu’elles se replacent dans l’ordre, la SC reste en piste pendant plusieurs tours, attendant que tous les pilotes se soient bien replacés et regroupés derrière elle.

Les positions : 1- Button, 2-Vettel, 3-Massa, 4-Kubica, 5-Räikkönen, 6-Rosberg, 7-Piquet, 8-Trulli, 9- Buemi, 10-Barrichello, 11-Glock, 12-Hamilton, 13- Alonso, 14-Fisichella, 15-Bourdais, 16-Heidfeld, 17-Sutil et 18-Webber.

24ème tour : Restart. Button et Vettel gèrent parfaitement la relance de la course.
Alors qu'il est entrain de prendre l'avantage sur Rosberg (6ème), Nelson Piquet Jr part en toupie suite à un problème de freins. Sa R29 s'immobilise dans le bac à sable, c'est l'abandon.
Hamilton et Alonso passent Glock.
30ème tour : Les Forces India, manquent de s'accrocher ! La lutte entre les équipiers est totale ! On va pas s'en plaindre.
32ème tour : Massa ouvre la deuxième slave de ravitaillement, alors que Kubica, le réservoir presque vide est le plus rapide sur la piste.
36ème tour : Alonso (9ème) défend sa place contre Glock en utilisant astucieusement son KERS.
40ème tour : A l'attaque derrière l'Espagnol, Glock fait un tête à queue, Räikkönen le passe.
43ème tour : Hamilton manque d’accrocher Massa en sortant de la ligne des stands.
Räikkönen, lui, heurte un mur et doit repasser par son stand.
45ème tour : Vettel sauve sa deuxième place après son 2ème arrêt en luttant farouchement avec Barrichello.
46ème tour : Au ralenti sur la piste, Massa est victime d'un souci mécanique, il doit abandonner.
52ème tour : Alors qu'il vient de signer le meilleur tour en course, Nico Rosberg (4ème) connait des problèmes avec ses gommes tendres. Il perd de nombreuses places : Barrichello, Trulli, Hamilton, Glock et Alonso le dépassent.
55ème tour : Vettel, lui aussi en gommes tendres, est à l’agonie. Il tente de garder sa place face à un Kubica à l’attaque. Les deux pilotes s’accrochent et repartent sur quelques mètres avant de taper chacun un mur. Kubica s’arrête immédiatement alors que Vettel tente de continuer sur 3 roues, pour rejoindre son stand.
Nouvelle voiture de sécurité. Surtout gros coup de théâtre !
Barrichello se retrouve 2ème alors que pour la 3ème place c’est la confusion entre Trulli et Hamilton.
56ème tour : Räikkönen entre pour la cinquième fois dans son stand : il immobilise sa Ferrari.
59ème tour : La safety car s’efface quelques mètres avant la ligne d’arrivée.

Doublé de la nouvelle écurie Brawn GP et deuxième victoire pour Button. Trulli complète le podium.
Derrière, Hamilton, Glock, Alonso, Rosberg, et Buemi marquent les premiers points de la saison.

Après la course : déclassement et pénalités
  • - Vettel déclaré responsable de l’accrochage avec Kubica : +10 places sur la grille de départ à Sepang
  • - 50.000€ d’amende pour RedBull le rodéo de Vettel sur 3 roues : conduite dangereuse.
  • - Trulli pénalisé de 25 secondes pour avoir doublé sous drapeaux jaunes. Hamilton est entendu mais blanchi. L'italien perd donc sa 3ème place pour une obscure 12ème place, et Hamilton grimpe sur le podium. Mais Toyota a fait appel : d'après eux, Hamilton avait d'abord passé Trulli puis rendu sa place sous drapeau jaune.

Le classement officiel :


Nouveau changement le 2 avril 2009 : Trulli récupère sa place et Hamilton est disqualifié. (Pour en savoir plus)


Par D'in et Marnie - Publié dans : Archives résultats
Partager     - Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés