Dimanche 26 mars 2006
cliquez ici pour rejoindre les résulats de la saison


Commentaires des principaux acteurs du GP de Malaisie



Giancarlo Fisichella (Renault, vainqueur) :
    "Une course parfaite, difficile physiquement et mentalement. J'ai confortable, à l'aise, l'équilibre de la voiture était tout bonnement fantastique. J'ai eu un peu de grainage après le pit stop. A part ça, c'était génial. Il faisait quand même très chaud dans le cockpit. Au milieu de la course, j'étais fatigué. On se dit que l'on ne va jamais en voir la fin. C'était important de continuer à attaquer pour ne pas perdre la concentration. C'était super d'avoir mon ingénieur (Alan Permane) sur le podium. Je voudrais remercier tout l'équipe Renault. Le week-end a aussi été chargé d'émotion, après la perte de mon ami Pietro, il y a une semaine. Le lui dédie cette course."

Fernando Alonso (Renault, 2e) :
    "J'ai essayé de passer des pilotes dans le premier virage et j'ai freiné vraiment tard à l'extérieur de la trajectoire. C'était ma seule opportunité de doubler car j'étais très chargé en essence. Ensuite, c'était impossible de faire autre chose que défendre ma position, comme je l'ai fait contre Webber. Je savais qu'il était plus léger que moi, et je l'aurais laissé passer s'il avait tenté un dépassement. La course a été plus facile avec deux relais courts et des pneus frais. Malheureusement, nous avons eu ce problème de ravitaillement en qualification (le double de la quantité d'essence a été mis dans sa R26). Partant de si loin, c'était impossible de viser la pole position. La voiture a été parfaite ce week-end. Nous serons compétitifs sur tous les circuits cette saison. 18 points en deux courses, c'est un rêve. Je vais faire le maximum en Australie pour clore cette partie du championnat avant le retour en Europe."

Jenson Button (Honda, 3e) :
    "A aucun moment de la course nous n'aurions pu être plus rapides. Le seul problème a été Scott Speed, qui m'a retenu plusieurs tours avant mon 2e arrêt. Fernando Alonso a pu me passer au pit stop (le second) mais à part ça, il n'y avait rien à faire. J'ai tiré le maximum de la voiture. C'est comme ça. C'est bon d'être de retour sur le podium. Je suis 2e au championnat. C'est pas mal. Je devons simplement faire du meilleur boulot pour rattraper les gars de devant. Nous avons deux semaines et des essais à Vallelunga pour cela."

~*~*~

Juan Pablo Montoya (McLaren, 4e) :
    “La voiture était bonne et nous avons fait une course solide. Nous avons perdu beaucoup de temps lors du premier relais car mes pneus avant avaient du grainage, mais dès que nous en avons changé, le voiture est revenue à la vie et si vous regardez mon rythme ensuite par rapport à Jenson Button, je pense qu'il était à peu près identique. Avec les chaudes températures, nous avons jeté un œil sur le moteur, ce qui signifie que nous avons du sacrifice de l'appui. Finir 4e est encourageant."


Felipe Massa (Ferrari, 5e) :
    "Je suis ravi. Parti de la dernière ligne est finir 5e est un bon résultat. Notre stratégie a bien fonctionné. J'ai pu attaquer un peu plus au moment clé sachant que je devais attendre le reste du temps. C'était un jeu d'attente."


Michael Schumacher (Ferrari, 6e) :
    "Nous pouvons accepter ce résultat, considérant tout ce qu'il s'est passé pendant le week-end. Je ne pense pas que nous pouvions faire plus. Lors de mon second relais, je n'étais pas aussi rapide que lors de mon premier et mon troisième, et il nous faut comprendre pourquoi. Durant mon premier pit stop, j'ai du attendre une fraction de seconde car une autre voiture descendait la pit lane. C'était une sage décision du point de vue de la sécurité. Dans les derniers tours, je n'étais pas en mesure de passer Felipe car je n'étais pas assez rapide et qu'il n'a fait aucune faute. Cette piste a toujours été l'une des plus difficiles pour nous. Melbourne est un circuit complètement différent."


Jacques Villeneuve (BMW, 7e) :
    "Rapidement, j'ai rattrapé Trulli et j'ai d'ailleurs perdu un peu de temps, mais après l'avoir doublé, il s'agissait de tenir. Physiquement, ce fut plus facile que je ne l'avais imaginé. Je suis vraiment désolé pour Nick [Heidfeld] mais nous avons finalement marqué les points que nous aurions dû prendre à Bahreïn."


Ralf Schumacher (Toyota, 8e) :
    "C'était une course très intéressante et c'est évidemment une bonne nouvelle que d'avoir marqué nos premiers points. Nous ne pouvions espérer un tel résultat avec une stratégie à trois arrêts en partant du fond de grille. Nos temps montrent que nous avons progressé mais cela ne veut pas dire que tous nos problèmes sont résolus. Nous allons faire des tests cette semaine au Castellet."


Jarno Trulli (Toyota, 9e) :
    "Je suis ravi que nous ayons marqué un point avec Ralf. Nous aurions même pu terminer tous les deux dans les points, mais je n'ai pas été très heureux et notamment lors du départ. Quelqu'un m'a heurté et le diffuseur s'est retrouvé cassé. J'ai ensuite souffert de sous-virage et de survirage. Lors des ravitaillements nous avons tenté de modifier les réglages mais c'était insuffisant."


Rubens Barrichello (Honda, 10e) :
    "C'est dommage de le terminer avec une pénalité de départ arrêté alors que j'avais une chance de terminer au moins dans les points. Ces deux dernières courses ont été riches d'enseignements, mais je suis sûr que les choses vont s'accélérer au cours des prochaines courses et que nous pourrons commencer à mieux exploiter le potentiel de la monoplace."


Kimi Räikkönen (McLaren, abandon - accident) :
    "Je suis très déçu car j'avais de très bons réglages et une très bonne stratégie de course. Je pense qu'il est assez évident que Christian Klien a commis une grosse erreur et m'a heurté par derrière au virage 5, brisant ma suspension arrière."


Nick Heidfeld (BMW, abandon) :
    "Je pensais que nous serions plus rapides qu'en qualification, mais je n'imaginais pas que nous serions si performants. J'étais plus rapide que les Ferrari et grâce à un bon départ, j'ai pu suivre un excellent rythme. Dommage que cette casse moteur soit arrivée sans que je ne puisse le pressentir. Cette 5e place aurait été géniale pour nous!"


Christian Klien (Red Bull, abandon - hydraulique) :
    "Dans le virage 4, il y avait trois voitures (moi et les McLaren). J'étais à carrément l'intérieur, déjà sur les bordures. Je ne pouvais aller plus à droite et ma voiture de Kimi et la mienne se sont touchées. J'ai cassé ma suspension avant et de là, ma course était finie. Je suis renter, nous avons essayé de résoudre le problème et faire quelques kilomètres de plus. Je suis rentré puis ressorti mais nous avons eu une panné hydraulique."


Mark Webber (Williams, abandon - hydraulique) :
    "Mon départ n'était pas mal, mais celui de Fernando était phénoménal. Il m'est arrivé dessus très vite et m'a passé. Dommage, car ça nous a empêché de courir à notre rythme. Le problème hydraulique est survenu alors que je passais sur la ligne de départ/arrivée. Mes ingénieurs m'ont confirmé qui c'était définitif, et j'ai stoppé."


Nico Rosberg (Williams, abandon - moteur) :
    "J'étais bien, meme si j'avais perdu deux places au départ à cause de patinage et en raison, aussi, du fait que j'aurais pu être plus agressif au premier virage. Mais après mon expérience à Bahreïn, j'ai voulu être prudent. Quelques secondes avant la casse moteur, j'ai senti que quelques chose n'allait pas."

Par Team Femin-F1 - Publié dans : Archives résultats
Recommander - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Blog : Littérature sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus