Samedi 22 mars 2008 6 22 /03 /2008 10:31

Le GP d'Australie 2008
~ Résultat et Résumé de la course ~


Il est 5h30 heure française, mais 15h30 en Australie, nous sommes le 16 mars et dans quelques instants aura lieu le départ de la première course de l'année 2008 de F1. La chaleur caniculaire, 51°c sur la piste, n'est pas du tout de saison et promet déjà un GP passionnant avec comme point d'interrogation les pneus. Tiendrons-ils ? D'ailleurs tous les pilotes sont en pneus durs sauf les Ferrari et Glock. Le coup de poker fonctionnera-t-il ? verdic maintenant !


Les faits marquants de la course :


Le départ : Alors que Lewis Hamilton s'élance parfaitement de sa pôle position en contenant Kubica deuxième derrière c'est la pagaille. Massa en lutte avec Kovalainen rate le premier virage et arrache la moustache de sa voiture, il est contraint de repasser par les stands. Vettel lui a calé au départ puis a fini par s'élancer pour mieux se retrouver dans une collision impliquant Button, Davidson, Webber et Fisichella. Si les quatre premiers peuvent rentrer aux stands pour abandonner, la Force India de Giancarlo reste sur la piste provoquant la sortie du Safety Car.

3ème tour : la voiture de sécurité s'efface libérant le peloton. Hamilton précède toujours Kubica, Kovalainen, Rosberg, Heidfeld. Räikkönen 16ème sur la grille et auteur d'un bon départ est maintenant 8ème derrière Barrichello, alors qu'Alonso 12ème n'a gagné que deux places.

5ème tour : Bourdais est lui aussi en bonne position en réussissant à se tenir à l'écart des problèmes comme un vieux briscard. Le français pointe à la 14ème place. Massa qui a effectué un second arrêt aux stands, notamment pour chausser des pneus durs, pointe en 17ème place.

9ème tour : Räikkönen poursuit toujours Barrichello sans parvenir à se montrer réellement menaçant. A l'arrière Nakajima réussit un superbe dépassement sur Piquet pour le gain de la 13ème place. Sutil rentre au stand pour abandonner vraisemblablement à cause d'une panne hydraulique.

10ème tour : Hamilton creuse son avance sur Kubica en reléguant le polonais à plus de 7 secondes.

11ème tour : Bourdais est maintenant 13ème, tandis que l'autre rookie de l'année, Piquet, peine et se fait doubler par Massa pour la 15ème place.

14ème tour : Räikkönen est de plus en plus pressant sur Barrichello mais ne trouve pas d'ouverture sur la Honda. A l'arrière Glock double Sato.

16ème tour : Kubica est le premier à rentrer au stand et ressort derrière le tandem Barrichello/Räikkönen. Plus loin Massa continue sa remontée et déborde Nakajima

19ème tour : Après son arrêt au stand Hamilton reprend la piste en 4ème position. Räikkönen prend enfin l'avantage sur Barrichello.

20ème tour : Désormais 7ème, Barrichello se fait rejoindre par Kubica. Massa dépasse Sato pour le gain de la 12ème place et comme Trulli rentre au stand pour abandonner suite à un problème de batterie, le brésilien est 11ème.

22ème tour : Kovalainen ravitaille et rend sa place de leader à son équipier Hamilton. Le finlandais ressort en 2ème position juste devant Räikkönen lui-même suivit de Kubica et d'Heidfeld qui a ravitaillé au tour précédent. Au jeu des ravitaillements nous retrouvons Alonso à la 6ème place avec 0 stops devant Rosberg (1 stop).

26ème tour : 11ème Massa tente de dépasser Coulthard mais loupe son freinage et envoie la RedBull dans le décor. La monoplace détruite doit être évacuée : le safety car entre une nouvelle fois en piste.

29ème tour : Sous SC plusieurs pilotes ravitaillent : Bourdais, Kubica, Alonso, Glock et Nakajima.

30ème tour : La voiture de sécurité s'efface

31ème tour : Alors que la voiture de sécurité vient de s'effacer Räikkönen met la pression sur son compatriote Kova. Au deuxième virage il loupe son freinage, ratisse un peu le gravier mais parvient à reprendre la piste. A l'inverse l'autre Ferrari celle de Massa est contrainte à l'abandon, probablement des suites de l'accrochage avec Coulthard.

32ème tour : Räikkönen est bon dernier après être passé par les stands. Piquet abandonne, sa voiture endommagée suite à un accrochage en début de course n'a pas pu finir le GP.

34ème tour : L'hécatombe continue, c'est au tour de Sato d'abandonner suite à un problème mécanique.

35ème tour : Alonso 8ème s'impatiente derrière Kubica et prend des risques : à plusieurs reprises il mord sur les bas côtés. Bourdais 6ème profite de la bagarre pour les distancer un peu.

41ème tour : Räikkönen 11ème et dernier revient comme un boulet de canon sur Glock. Dans le même temps Alonso a beaucoup de mal à maîtriser les dérobades de sa voiture.

43ème tour : Alors qu'il cherche à dépasser Glock, Räikkönen part en tête à queue en ayant mordu sur l'herbe : l'antipatinage n'étant plus, la sanction est immédiate. A l'avant, Hamilton observe son deuxième arrêt ravitaillement.

44ème tour : Spectaculaire accident de Glock dont la Toyota amorce un tête-à-queue avant de rebondir sur deux bosses pour finir par s'immobiliser, détruite. La direction course fait intervenir la voiture de sécurité.

45ème tour : La course est neutralisée, Kovalainen et Hamilton sont les leaders. Barrichello, malgré l'interdiction, est rentré au stand pour ravitailler car il était au bord de la panne sèche. Dans l'affolement le mécanicien chargé de la "lolipop" la relève trop vite : Rubens part au quart de tour, le tuyau de ravitaillement toujours attaché et renverse un mécanicien.

47ème tour : La pit-lane est ouverte : Alonso et Kovalainen rentrent aux stands.

48ème tour : La voiture de sécurité rentre aux stands, suivie par Kubica et Nakajima qui se sont accrochés. C'est l'abandon pour le pilote BMW alors que Nakajima reprend la piste.

49ème tour : En tête de la course on retrouve Hamilton devant Heidfeld, Rosberg et Bourdais. Barrichello alors 3ème étant rentré au stand pour effectuer une pénalité de 10sec pour avoir ravitaillé alors que la pit-lane était fermée. Räikkönen, Kovalainen et Alonso se battent pour la 5ème place, et l'Espagnol, profitant de l'attaque de Kova qui place les deux finlandais à l'extérieur, fait coup double.

50ème tour : Premier grand-prix sous haute tension pour Bourdais qui de sa 4ème place aperçoit Alonso, Kovalainen et Räikkönen dans ses rétros.

55ème tour : Alors que Kovalainen devient pressant derrière Alonso, ce qui fait les affaires de Bourdais qui prend un peu le large, on n'aperçoit plus la Ferrari de Räikkönen en 7ème position. Et pour cause : Iceman vient d'abandonner à l'entrée de la voie des stands, problème moteur.

56ème tour : Une fumée de mauvaise augure s'échappe de la Toro Rosso de Bourdais, c'est l'abandon pour le français qui range sa monoplace sur le bas côté.

57ème tour : Kovalainen se porte à la hauteur d'Alonso. Les deux voitures sont côte à côte pendant deux virages avant que le Finlandais ne prenne l'avantage. Mais dans la ligne droite suivante le pilote Renault reprend sa place avec une facilité déconcertante. On apprendra par la suite que le pilote McLaren a enclenché le limiteur de vitesse par erreur !

58ème et dernier tour : le drapeau à damier tombe enfin sur cette course à rebondissement. Hamilton confirme en signant la première victoire de la saison devant Heidfeld et Rosberg dont c'est le premier podium. Alonso est 4ème devant Kovalainen. Barrichello était 6ème avant d'être disqualifié pour avoir grillé un feu rouge à la sortie des stands, c'est donc Nakajima qui récupère les 3 points. Bourdais bien qu'ayant abandonné est 7ème, tout comme Räikkönen qui console Ferrari avec le point de la 8ème place.

Les tops :

La suppression de l'antipatinage qui selon Flavio Briatore ne devait pas changé grand chose nous a finalement offert de nombreux écarts et sorties de piste tout au long du week-end.

Des pilotes acharnés qui ne lâchent rien malgré des roues dans l'herbe ou dans le gravier. Obstinés et déterminés quitte à tout perdre ! Un vrai beau spectacle.

Lewis Hamilton
très discret sur les écrans, il a su gérer tranquillement sa course en évitant tous les obstacles.

Sébastien Bourdais
, pour son 1er GP en F1 il reste l'un des derniers en piste et signe ses premiers points.

Sur une Williams qui avait étonné pendant les essais, Nico Rosberg se sort sans encombre de ce GP chaotique et grimpe sur le podium pour la première fois depuis le début de sa carrière en F1.


Tous les pilotes qui ont terminé : c'est déjà un exploit !

Heikki Kovalainen réussit le meilleur tour et prive Hamilton du grand schelem.


Les flops :

Malgré une réalisation peu satisfaisante, le GP de Melbourne a su nous tenir en haleine jusqu'au bout. Le plaisir de retrouver nos pilotes préférés et un beau spectacle en piste nous conduit a nous montrer indulgentes ! Donc pas de flops pour ce GP, même pas pour Piquet, Massa, Barrichello ou la fiabilité douteuse des moteurs Ferrari...
Rendez-vous à Sepang !

Par Team Fémin-F1 - Publié dans : Archives résultats
Recommander - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés