Quantcast
Samedi 26 janvier 2008 6 26 /01 /Jan /2008 12:00



Chapitre 6 : Coup double

Mercredi, visite des journalistes et d'Alban Rostand


undefined 9h50 : Dans le hall d'accueil de l'usine, Priss et Sywel attendent de pied ferme la voiture des journalistes. Au même moment Marnie vérifie une dernière fois que les locaux sont en ordre et qu'aucun document confidentiel ne traîne. Quant à D'in, elle est partie de bonne heure à Marseille pour chercher Alban.

10h00 : Arrivée des 2 journalistes et du photographe de Formula One Racing. "Bienvenue dans l'usine du Fémin-F1 team !" commence immédiatement Priss. Cette fois c'est pour de bon, les journalistes sont bien présents !

10h30 : Après une petite collation (on sait recevoir au Fémin-F1 Team !) et un résumé du début de l'aventure FF1 team, la visite de l'usine peut commencer. Sywel et Marnie en maîtresses des lieux guident la petite troupe vers le cœur de l'usine.

10h30 : A la minute même où ils ont quitté le hall, D'in et Alban arrivent. Quel timing parfait ! Ils sont accueillis par Priss qui s'est discrètement éclipsée de la visite. Tous les trois se faufilent dans le bureau de la directrice générale.

10h40 : Sywel "Nous sommes actuellement dans le bureau d'étude où les quelques 5.000 pièces qui composent une F1 sont modélisées et optimisées par ordinateur. A l'heure actuelle, la majeure partie de notre staff travaille pour mettre aux normes les trois châssis de 2001 avec lesquels nous commencerons la saison 2008. Mais nous avons aussi quelques ingénieurs qui commencent à travailler sur notre propre châssis, que nous espérons introduire en cours de saison."

10h50 : Marnie "Derrière cette porte se trouve un des départements clef de l'usine : le département aérodynamique. Comme notre écurie vient tout juste de racheter cette usine nous ne sommes pas undefined encore équipés de la soufflerie indispensable à tout team de F1. Nous avons donc dû innover et grâce à notre partenaire Elle-G nous avons développéune soufflerie numérique dernier cri. Celle-ci fonctionne grâce à un super ordinateur que nous avons appelé "Colin" en hommage à Colin Chapman ce génial ingénieur. L'avantage d'une soufflerie numérique est le faible coût de revient : nous pouvons tester de nombreuses solutions aérodynamiques sans avoir à produire des pièces en dur."
"Cependant nous n'abandonnons pas la construction d'une véritable soufflerie à l'échelle ½ sur laquelle nous testerons les idées les plus performantes issues de la soufflerie numérique. Mais pour le moment ce n'est pas notre priorité."

10h55 : Après avoir présenté Alban à Priss et discuté avec lui de son possible avenir au sein de l'écurie - Priss le "harcelant" gentiment pour qu'il signe immédiatement - D'in décida qu'il était temps de montrer les installations du Fémin-F1 Team au jeune homme.
    D'in "Bien passons à la visite, nous commencerons par te montrer les châssis avec lequel nous débuterons la saison"
    Priss "Euh par contre soyons discret, il ne faut pas que les journalistes te voient, enfin sauf si tu signes dès maintenant."

undefined 11h11 : Marnie "Nous allons maintenant passer dans l'aile "Production" de notre usine. L'atelier Carbone réalise toutes les pièces en fibre de carbone de la voiture. Avec les plans issus du bureau d'étude nous fabriquons nos moules et dans une "salle blanche"*, découpons et assemblons les feuilles de fibre de carbone dans les moules. Pour solidifier le tout il faut cuire les pièces dans les fours autoclaves situés derrière nous. La cuisson à haute pression dans ces fours confère une grande solidité aux pièces."
"Nous utilisons aussi beaucoup d'alliages dans une monoplace et l'une des machines les plus importantes de notre "Atelier métaux et alliages" est la perceuse à électroérosion qui permet de découper des pièces avec une précision incroyable dans n'importe quel métal."

11h44 : Priss "J'entends un bruit ! Vite cachons nous !"
    D'in, en ouvrant une porte, "Là c'est parfait… Oh Issa tu es là !"
    Issa "Oui, j'assiste à un essai sur le banc dynamique. Bonjour, vous devez être Alban, j'ai beaucoup entendu parler de vous"
    Alban "Oui, merci. Et toi, vous, vous êtes Issa, le pilote essayeur."
    D'in "Bien , on va vous laisser faire connaissance. Il faut qu'on rejoigne les journalistes.     Issa tu t'occupes d'Alban et tu lui fais faire le tour de l'usine."
    Issa "Alors Alban, on se tutoie, d'accord. Tu signes quand ?"
    Alban "Si ça se fait, normalement tout à l'heure. Dis-moi, tu les connais depuis longtemps les 4 chefs ?"
    Issa : "Oui, pourquoi ? Faut pas t'inquiéter, elles bossent super bien ensemble et elles savent ce qu'elles font. Elles ne font pas ça comme un caprice, elles veulent vraiment emmener leur écurie le plus loin possible. évidemment on est tous conscients que cette première saison sera difficile. Y'a beaucoup de travail à abattre. Mais le défi n'en est que plus intéressant, tu ne crois pas ?"
    Alban "Si, bien sûr... Bon, tu me fais voir le reste de l'usine. J'aimerais bien voir comment se développe ma future voiture. Et en chemin, tu pourras me raconter comment ça se passe ici."

undefined 11h45 : Marnie "Voici maintenant les salles de montage. Ici nous construisons les monoplaces avec les pièces finies qui nous arrivent directement de l'aile de production. Dans les salles attenantes nous avons des bancs d'essais statiques et dynamiques, un atelier peinture où nous réalisons la livrée de la voiture et une salle moteur, pour le personnel d'Intrépide. Cette dernière salle est en liaison constante avec l'usine Intrépide située en région parisienne."

12h11 : Sywel "Dernière étape de notre visite, le département logistique. Ici nous préparons les voitures pour leur voyage à travers le monde. Plus généralement nous entreposons ici tout le matériel nécessaire sur les Grand-Prix, prêt à expédier en temps voulu."

12h30 : La visite de l'usine est terminée, c'est maintenant l'heure du repas pour les journalistes. Et, profitant que ces derniers se régalent de spécialités provençales, Marnie et Sywel, rejointes par D'in et Priss, s'éclipsent pour retrouver Alban et Issa et improviser une petite réunion secrète. A l'issue de celle-ci c'est tout sourire qu'ils sortent du bureau de D'in : les directrices ont enfin leur premier pilote titulaire : Alban Rostand

14h00 : Dans la salle de conférence de l'usine, la tension monte pour les quatre directrices : c'est l'heure pour les journalistes de poser leurs questions sur le team.
  • - Pourquoi avoir choisi la petite ville de Signes dans le Var pour y implanter votre usine ?
        Sywel : "Pour le climat ! Non, plus sérieusement, nous cherchions une usine proche du circuit du Castellet pour des raisons évidentes, et ce lieu était l'endroit rêvé : peu de travaux, une superficie idéale et des possibilités d'agrandissement pour une soufflerie par exemple. De plus, nous sommes qu'à trois quart d'heure de l'aéroport de Marseille, ce qui est un atout non négligeable."
  • - Pourquoi racheter un châssis de 2001 ?
        Grenad'in : "Compte tenu du délai très court avant le début de la saison, il nous est impossible de construire notre voiture dans les temps. Nous nous sommes donc résignées à cette solution pour commencer la saison"
  • - Quand pensez-vous introduire votre propre châssis ?
        Marnie : " Nous travaillons d'arrache-pied pour que ça soit le plus tôt possible mais pour le moment nous n'avons aucune date précise à donner. Disons que le milieu de la saison est l'objectif."
  • - Vous n'avez pas encore annoncé vos pilotes titulaires, quand pensez-vous le faire ?
        Priss : "Justement, puisque vous en parlez, nous sommes très heureuses de vous présenter aujourd'hui un de nos titulaires, le français : Alban Rostand"
14h30 : Entrée fracassante d'Alban dans la salle de conférence sous les flashs frénétiques du photographe. Le jeune homme prend place sur l'estrade, déjà prêt à assurer sa toute nouvelle fonction.

undefined - Depuis quand avez-vous signé pour le Fémin-F1 Team ?
      Je dois vous avouer que ça s'est fait à l'instant ! La visite de cette usine a achevé de me convaincre que signer ici était le meilleur choix pour moi cette saison.
- Quels sont les autres arguments qui vous ont poussé à accepter ce baquet ?
      Et bien, déjà un baquet en Formule 1 est une opportunité difficile à refuser. En plus, signer pour ce team représente un grand défi, celui de contribuer au succès de cette écurie. Tout reste à construire et en tant que pilote titulaire c'est sur moi que repose une partie de cette lourde tâche, ce qui n'est pas pour le déplaire.
- Quels sont vos objectifs pour cette année ?
      Cette saison il s'agira de développer au mieux la voiture. L'écurie partant quasiment de zéro il paraît difficile d'envisager la victoire. Il faudra donc travailler dur et créer une bonne dynamique dans le team. Ensuite, qui sait quelle performance nous réussirons à faire...
- Que pensez-vous du fait que cette écurie soit dirigée pas quatre femmes ?
      Tant que le team est correctement managé et que le personnel dans son ensemble est compétent, cela ne change pas grand chose du point de vue d'un pilote. Dans le monde très macho de la F1, c'est une bouffée d'air frais de voir arriver le Fémin-f1 Team. C'est sûr, elles vont apporter un peu de glamour au sein du cercle des dirigeants d'écurie !

15h00 : Fin de la conférence de presse. Après quelques photos de l'extérieur de l'usine les journalistes s'en vont, laissant Alban prendre ses marques au sein de sa nouvelle équipe.

D'in "Pff ! Quelle journée !"

__________________________

*salle blanche = salle ultra-propre

 
Par Team Fémin-F1 - Publié dans : F1 Fictions
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés