Vendredi 2 décembre 2005 5 02 /12 /2005 14:32


Dimanche 21 Mai 2005, qualif et course

Le déjeuner vite expédié, toute notre attention est maintenant portée vers "F1 à la une". Mais difficile de suivre avec le bruit des moteurs qui résonne dans toute la ville accompagné des manifestations d'enthousiasme des spectateurs dans les tribunes. Tant pis, nous poussons le volume de la télé à fond, nous ne craignons pas trop les plaintes des voisins

Nous profitons de la pub pour jeter un coup d'oeil sur le circuit, sur la pit lane c'est l'effervescence

Image
 


F1 à la une reprend nous en sommes maintenant à la remontée de grille.
Denis Brogniart vole de people en people, il ne sait plus où donner de la tête. Et tiens, ne serait-ce pas le mécano avec qui nous avons discuté vendredi qui tente de se frayer un passage entre la voiture et Laure Manaudou ? Mais oui c'est bien lui ! Un état à mi-chemin entre le ravissement et l'excitation nous gagne.

Mais déjà l'heure du départ arrive et cette fois-ci encore les organisateurs ont réussi le pari de remplir les tribunes

Image

Bien calées dans les canapés nous attendons l'heure du départ. Le tour de formation commence, les voitures viennent se ranger à leur place, les feux s'allument puis s'éteignent un à un, et là ... le bruit des 20 monoplaces lancées à fond et en même temps est tellement assourdissant qu'une bombe pourrait exploser sans même qu'on s'en rende compte ! Impossible d'entendre les commentaires, ce n'est pas grave l'important c'est que Fer a fait un bon départ

Les tours s'enchaînent et Kimi prend le large. Entre la télé et le balcon nous ne ratons rien. Nous croisons les doigts pour que les pneus de Nano tiennent le coup mais rien n'y fait son retard augmente.
Dans le salon l'ambiance est tout aussi bruyante que sur le balcon, jugez plutôt:
-cris d'indignation quand Schum fait sortir la safety car
-cris de surprise quand nous voyons rentrer les Renault au Stand
-cris de désespoir quand Fisichella perd 4 places coup sur coup
-cris d'encouragements pou Nano à la fin du GP

Il ne reste que quelques tours et Fer est toujours 2ème, sur le balcon nous trépignons et regardons notre drapeau espagnol avec désespoir.

Ça y est Nano vient e perdre une place au bureau de tabac! la scène se déroule sous nos yeux ébahis, et nos cris de déception (tant pis pour ce que pensent les voisins). Le tour suivant, Webber tente la même manoeuvre, nous les voyons sortir de la piste puis les perdons de vue (because un immeuble nous bouche la vue) ... quelques secondes plus tard nous les voyons réapparaître sur le port: OUF Fer est toujours devant!
Mais au tour suivant rebelote et cette fois-ci il arrive' à se hisser sur le podium à la place de Nano, nous sommes abattues... saletés de pneus.
Mais la déception ne nous empêche pas d'apprécier l'incroyable démonstration de pilotage de Fernando. Il se sera battu jusqu'au bout et c'est tout à son honneur.

Kimi franchit la ligne d'arrivée en vainqueur, les yachts dans le port font retentir leurs cornes de brumes.

Image

Très vite les tribunes se vident et pour nous aussi c'est bientôt l'heure du départ. Nous bouclons nos valises et prenons la direction de la gare. A 19h30 nous sommes de retour à Nice.

Un mémorable week-end vient de s'achever pour nous. Nous avons des images pleins la tête et le son des V10 qui résonne encore à nos oreilles. Ces souvenirs resteront gravés dans notre esprit pendant très longtemps.
Les adieux avec D'in sont déchirants, mais on se dit qu'on va se revoir dans un mois... Pour le Grand-Prix de France !

FIN
Par Team Femin-F1 - Publié dans : Histoires vécues
Partager - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés