Vendredi 30 novembre 2007 5 30 /11 /Nov /2007 15:48
Compétition de Kart et premières interviews



Pour les simples fans que nous sommes, les pilotes de F1 sont plutôt inaccessibles. Difficile de les rencontrer, plus encore de les interviewer. Comment faire alors pour avoir leurs confidences ? Une des solutions consiste à rencontrer ceux qui seront le futur de la F1, des jeunes pilotes de kart qui montent et qui ont une sacrée rage de vaincre !


C'est donc avec l'objectif de réaliser ma première interview que je me rends au trophée Claude Secq sur le circuit de kart de Brignoles le samedi 17 novembre. Rappelez-vous, je connais déjà la piste pour avoir participé à une course loisir ici. Mais aujourd'hui les choses sont différentes c'est une compétition de haut niveau ! Au programme de ce week-end de kart qui rend hommage à un ancien commissaire de piste, différentes catégories :
Minikart (pilotes en 8 et 10 ans), Minimes (10 et 12 ans), Cadets (12 et 14ans), Rotax Max, Rotax Master, X30, N125 et la catégorie "reine" de la journée : KZ2 (kart à boite de vitesse à partir de 15 ans) (détail des catégories ici)

troph--claude-secq-pierrelouis-loubet.JPG Un pilote minime : Pierre-Louis Loubet
qui porte les couleurs de Fernando Alonso

Guidée par une experte des paddocks de kart (merci !) je découvre un monde aux antipodes des motorhomes gigantesques et impersonnels de la F1 : ici les gens sont ouverts et accueillants, prêts à partager café et anecdotes. J'admire aussi les karts dont je n'imaginais pas la mécanique si complexe.
troph--claude-secq-norman-nato-kart.JPG Le Kart de Norman Nato

Au détour d'une tente, mon experte me présente ma première" victime" : Jules Bianchi. Ce nom ne vous est peut-être pas inconnu, normal : ce jeune pilote de 17 ans commence à faire parler de lui en automobile, nous y reviendrons dans son interview. Mais pour le moment il est très occupé par la compétition qui va commencer bientôt, et me promet une entrevue pour la fin de la journée.
Jules Bianchi veille sur son kart avec son préparateur
avant les premiers essais de la journée


En attendant c'est donc sur un autre pilote que je vais tester mes talents journalistiques : Norman Nato un jeune de 15 ans qui roule aujourd'hui en KZ2 (et sacrément bien en plus !).

  Norman Nato

A quel âge as-tu commencé le kart ?
J'ai eu mon premier kart à 6 ans, et fais ma première compétition à 10 ans.
En quelle catégorie as-tu couru en 2007 ?
En KF2, et j'ai participé à deux courses en KZ2.
Et après ?
L'objectif est l'automobile.
Suis-tu la Formule 1 ?
Oui bien sûr
As-tu un pilote ou une écurie préféré ?
Non, je n'ai pas vraiment de favoris.
Mais quand même un pronostic pour 2008 ?
Je vois Hamilton champion.
Hamilton a réussi une super première saison en F1, c'est un modèle ?
Oui, il a fait beaucoup de karting et a tout gagné.
D'autres pilotes que tu admires, même parmi les anciens ?
Alonso aussi est vraiment bon… Et Schumacher. Qui n'admire pas Schumi ?
Euh... moi, je dois reconnaitre qu'il a un sacré palmarès. Merci beaucoup Norman et bonne chance pour la course.

Le site de Norman : www.norman-nato.com

Tremblante d'émotion d'avoir réalisée ma première interview, je poursuis ma balade dans le paddock :

troph--claude-secq-briefing-pilote.JPG Le briefing des pilotes

troph--claude-secq-Panis-Lagorce.JPG Olivier Panis et Franck Lagorce en pleine discution

Et le long du circuit où se déroulent les premières courses : on est loin des processions qu'offrent certains grands-prix de F1 ! Les pilotes ne se font aucun cadeau et l'on observe des dépassements dans tous les virages.
troph--claude-secq-course-minime.JPG Le premier tour de la course des minimes

Vient alors le clou du spectacle la manche qualificative de KZ2 (sous forme de petite course de 9 tours). En effet cette catégorie est la reine du WE et nombreux sont ceux qui veulent y briller.

troph--claude-secq-course-KZ2.JPG La qualif de KZ2

D'autant plus qu'au milieu de ces jeunes loups qui rêvent d'une carrière dans le sport-auto, nous retrouvons Olivier Panis et Franck Lagorce. Las, les temps sont durs pour les anciens pilotes de F1 (chez Ligier) car les petits jeunes leur mènent la vie dure. Jules Bianchi partit en pole conserva sa position, Norman Nato partit 3ème fut poussé hors de la piste dans le premier tour en entama un remontée fantastique (de 18ème à la fin du premier tour à 6ème à l'arrivée). Lagorce, partit 14ème, se classe 8ème et Panis dernier sur la grille n'ayant pas pu prendre part aux essais libres remonte à la 15ème place.
Lagorce poursuivit

troph--claude-secq-Panis.JPG Panis pourvuivant

La qualif est finie, c'est l'heure de la deuxième interview de la journée. Jules est devant sa tente, prêt à répondre à mes questions. Le jeune homme a certainement plus l'habitude que moi de ce genre d'exercice ! Aussi intimidée, je bafouille un peu en présentant Fémin-F1, avant de me reprendre et d'attaquer :

Jules Bianchi

troph--claude-secq-coupe-bianchi.JPG Cette année tu as fait ta première saison en monoplace, en quelle catégorie ?
En Formule Renault 2.0, et j'ai gagné le titre de champion du France.
Le titre dès ta première saison ! T'attendais –tu à de tels résultats ?
On a beaucoup travaillé, et de suite on a été capable de gagner des courses et se battre pour le titre.
Que feras-tu en 2008 ?
Je serai en F3 Euro Series.
Et quel est ton objectif ?
Faire du mieux possible.
C'est-à-dire ? Podium, victoire ?
*petit sourire embarrassé* je préfère ne pas en parler, on verra bien.
Très bien, à plus long terme alors, rêves-tu de la Formule 1 ?
Bien sûr, mais c'est très dur et ça demande beaucoup de sacrifice.
Ton manager est Nicolas Todt, comment l'as-tu rencontré ?
Fin 2005 il m'a contacté et j'ai signé un contrat en 2006.
Todt, Ferrari le rapprochement est vite fait…
Parvenir en Formule 1 est déjà dur, il ne faut pas être trop exigeant non plus.
Il n'y a aucun français titulaire en F1 depuis un moment, penses-tu que c'est un handicap d'être français pour accéder à la F1 ?
C'est sur ce n'est pas un avantage, mais le problème des pilotes français est le mauvais management qui fait qu'ils ne sont pas nombreux.
Parlons de la Formule 1 actuelle, as-tu un pilote préféré ?
Felipe Massa
Et un pronostic pour 2008 ?
Je vois Felipe champion.
Fémin-F1 est un site sur la Formule 1 vue par des filles, nous sommes donc sensibles à la cause des pilotes féminins. As-tu déjà couru contre une fille ?
*il réfléchi un instant* Non
Cela te dérangerai-t-il ?
Non pas du tout, il n'y a aucune différence pour moi, je ne vois pas pourquoi il y en aurai.
Merci beaucoup Jules, et bonne chance la course de demain et pour la saison prochaine.

Le site de Jules Bianchi : www.jules-bianchi.com


Mes deux interviews soigneusement notées dans mon carnet, je quitte le paddock pour rentrer chez moi le nez plein des odeurs d'essences, d'huile et de pneus brulés, les oreilles bourdonnantes du bruit des moteurs et les yeux encore émerveillés par ces petits bolides.

troph--claude-secq-norman-nato-course.JPG Norman lors de sa remontée fantastique


Merci à Françoise sans qui cette journée n'aurait pas été possible, merci beaucoup à Jules et Norman, que votre carrière soit longue et pourvu que nous nous retrouvions un jour sur le circuit de Monaco, vous dans la Formule 1, moi sur le bord de la piste drapeau à la main et merci à toutes les personnes avec qui j'ai discuté et qui m'ont fait découvrir ce monde du karting.
Par Marnie - Publié dans : Histoires vécues
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés