Dimanche 9 septembre 2007
cliquez ici pour rejoindre les résultats de la saison


Le GP d'Italie 2007
~ Résultat et Résumé de la course ~


Alors que l'air est lourd et l'ambiance électrique dans le paddock de Monza du fait des affaires d'espionnage, un soleil radieux inonde le tracé italien. Las pour les tifosis, ce sont les deux McLaren –Alonso en tête- qui trustent la première ligne, Massa est troisième du bon côté de la piste tout comme son équipier Räikkönen 5ème qui, devancé par la BMW d'Heidfeld, a fait le pari de partir en pneus tendres. Les feux de départ vont s'éteindre, la meute va être lâchée : espérons que, sur la piste,le sport reprenne enfin ses droits en Formule 1.


Les faits marquants :

Le départ : Alors que Fernando s'envole parfaitement de sa pole position, Hamilton se fait surprendre par Massa. Mais au premier freinage, le rookie s'infiltre, coupe un peu le virage pour éviter l'accrochage et sort devant le brésilien qui lui met la pression lors des virages suivants, sans parvenir à passer. Derrière Räikkönen a gagné son pari avec ses gommes tendres et a pris l'avantage sur Heidfeld.

1er tour : Violente sortie de piste pour Coulthard qui a perdu son aileron avant dans la ligne droite. On apprendra plus tard que cela s'est produit suite à un accrochage avec Fisichella au premier freinage.

2ème au 6ème tour : Le safety-car entre en piste pour permettre aux commissaires de dégager la RedBull de "DC" en toute sécurité.

7ème tour : Le SC s'efface et la course reprend ses droits. Alonso, parfait, emmène toujours le peloton devant son équipier qui tente de rester au contact. Au milieu du peloton, Davidson tente de prendre l'avantage sur Fisichella 14ème mais l'italien garde sa position en court-circuitant la chicane.

8ème tour : Cette fois-ci, c'est la bonne pour Davidson qui prend l'aspiration sur Fisichella et le passe au freinage. A l'arrière on s'explique entre Liuzzi, Yamamoto et Sutil pour le gain de la 18ème place.

9ème tour : Coup de théâtre. Massa, alors 3ème, rentre au stand pour changer ses pneumatiques, il ressort bon dernier. Une boucle plus tard, c'est au ralenti que le pilote Ferrari rejoint son box pour abandonner sur problème mécanique. Alonso, le leader, et Hamilton à 1sec, creusent l'écart sur Kimi Räikkönen à raison d'une seconde par tour environ.

12ème tour : La lutte fait rage entre Button et Rosberg pour la 7ème place, Webber 9ème est à l'affût juste derrière : le spectacle est splendide.

16ème tour : Fisichella tente tout pour reprendre l'avantage sur Davidson mais sans succès.

18ème tour : Alors qu'il revenait un peu sur Alonso lors des derniers tours, Hamilton s'arrête pour son premier ravitaillement et repart avec des pneus durs en 6ème position.

20ème tour : Arrêt ravitaillement pour Alonso qui reste immobilisé un peu plus longuement que son équipier. Néanmoins, il ressort devant, en pneus durs également.

21ème tour : Un peu plus loin ça chauffe toujours entre Button et Rosberg. Le pilote Williams parvient à se glisser à la hauteur de l'anglais au freinage de la Prima Variante, mais le pilote Honda réussit à se défendre. Les deux monoplaces sont côte-à-côte dans la Curva Grande. Au freinage de la Roggia, Rosberg attaque à nouveau et passe. Stand pour Heidfeld, Kovalainen et Sutil.

23ème tour : Kubica passe au stand, mais un problème de "lève-vite" fait durer l'arrêt : 17"3 ! Le polonais ressort 11ème derrière Kovalainen.

25ème tour : Kimi alors en tête effectue enfin son premier arrêt, il chausse les pneus durs et charge beaucoup sa monoplace en essence… On suppose qu'il ne s'arrêtera plus.

26ème tour : Les deux McLaren sont à nouveau en tête devant la Ferrari restante. Loin derrière, Fisichella, à l'aspiration, se décale et au freinage de la Prima Variante, prend la 13ème place de Davidson.

30ème au 34ème tour : Ravitaillement des pilotes ayant une stratégie à un seul arrêt. Rosberg, Trulli, Ralf, Vettel, Liuzzi, Button, Fisichella, Webber, Barrichello et Sato. Pendant ce temps Alonso creuse l'écart avec Räikkönen : il lui faut minimum 26 secondes pour pouvoir garder la tête à l'issue de son 2ème ravitaillement.

35ème tour : Alonso perd un peu de temps en doublant des retardataires, mais rien de bien inquiétant : son équipier est à presque 5 secondes.

39ème tour : Heidfeld ouvre le bal des seconds ravitaillements, il chausse des tendres et repart après 6"3 d'immobilisation.

40ème tour : Lewis s'arrête à son stand, pneus tendres, essence, il repart à l'instant où Kimi franchit la ligne et se retrouve dans le sillage de la Ferrari.

41ème tour : Kovalainen s'arrête à son tour et reprend la piste en pneus tendres à la 7ème position.

42ème tour : Hamilton profite de l'aspiration dans la ligne droite des stands, il déboite et freine le plus tard possible à l'intérieur à la Prima Variante, obligeant Kimi à bloquer une roue et finalement à capituler.

43ème tour : Alonso passe au stand pour un arrêt éclair, il garde la tête de la course sans problème.

46ème tour : Kubica passe Rosberg au prix d'un superbe freinage tardif pour le gain de la 5ème place.

53ème et dernier tour : Alonso coupe la ligne de ce grand-prix d'Italie qu'il a très largement dominé avec la pole et le meilleur tour. Hamilton 2ème offre le doublé à McLaren sur les terres de Ferrari qui se console avec la troisième place de Räikkönen. Doublé BMW au pied du podium avec Heidfeld (4ème) et Kubica (5ème). Suivent dans les points Rosberg (6ème), Kovalainen (7ème) et Button (8ème).


Les Tops :

Alonso qui a dominé outrageusement tout le WE : meilleur temps en essais libres 2 et 3, pole position, meilleur tour en course et victoire ! La petite forme de Turquie est belle est bien oubliée. Il reprend 2 points à son équipier au championnat du monde et se retrouve donc avec seulement 3 points de retard et encore 4 courses : la fin du championnat promet de belles bagarres.

Hamilton :
même si l'anglais n'était pas sur la même orbite que son équipier, Lewis a produit une course solide et un magnifique dépassement sur Räikkönen.

Les stratèges de Ferrari et Räikkönen qui ont presque réussi leur coup avec un seul ravitaillement. En tout cas ils ont animé la course et ça on aime !

BMW
qui est plus que jamais la troisième force de ce championnat derrière les deux intouchables McLaren et Ferrari.

Heikki Kovalainen qui éclipse complètement son équiper Fisichella même devant le public de l'italien.

Rosberg : le jeune pilote montre course après course qu'il mérite sa place dans le peloton mais aussi une voiture plus performante que la Williams dont il tire cependant le meilleur comme lors de sa passe d'arme avec Button.

Button justement qui marque le deuxième point de sa saison. Quel gâchis de voir un tel talent au volant de cette voiture de fond de grille !

Tous les pilotes qui ne lâchent rien et doublent quelle que soit leur position et surtout lorsque c'est hors des points.

Le nouveau gadget de la FOM qui affiche la répartition du freinage des monoplaces (avant/arrière) en temps réel. Sympa de voir une face cachée de la course, et les pilotes qui modifient les réglages suivant les virages.

Spyker qui sortait ce WE sa nouvelle monoplace. Si au final rien ne change vraiment, l'écurie étant toujours en fond de grille, nous admirons le courage de ces petites équipes qui se battent chaque WE sans espoir de victoires ou même de points. Une belle leçon de sportivité !


Les Flops :

La fiabilité légendaire de Ferrari qui fait cruellement défaut à Räikkönen aux essais et à Massa en course. Ces problèmes mécaniques sont en train de faire perdre le championnat aux Rouges.

Fisichella : mauvaise qualif, mauvais classement à l'arrivée.

David Coulthard qui se fait une belle frayeur lors de sa violente sortie de piste dû à un bris d'aileron lors une touchette au premier freinage.

Ralf qui se qualifie 18ème alors que son équipier rentre dans la Qlf3 !

Le lève-vite défectueux de BMW et le cafouillage qui a suivi ont couté cher à Kubica dans les stands.


Par Team Fémin-F1 - Publié dans : Archives résultats
Recommander - Voir les commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés