Mercredi 25 juillet 2007
cliquez ici pour rejoindre les résultats de la saison

Le GP d'Europe 2007
~ Résultat et Résumé de la course ~


Pour entamer la seconde moitié de la saison, c'est sur le circuit du Nurburgring, pour le GP d'Europe, que nous retrouvons les acteurs de la F1. Après une qualif marquée par l'accident impressionnant de Lewis Hamilton, heureusement plus de peur que de mal, les 22 pilotes sont alignés sur la grille, tous chaussés de pneus durs, sauf Marcus Winkelhock, le nouveau pilote Spyker, qui tente le pari des pneus pluie. Les nuages se font d'ailleurs très menaçants avant l'extinction des feux.


Les faits marquants :

Départ : Raïkkönen s'envole parfaitement pendant que son coéquipier récupère la deuxième place au détriment d'Alonso. En milieu de grille, Hamilton gagne 6 places en 300 mètres, profitant de l'accrochage entre les pilotes BMW, mais butte sur Kovalainen. 

1er tour : Quelques gouttes de pluies commencent à tomber, et c'est rapidement un véritable déluge qui s'abat sur le circuit allemand. La plupart des pilotes rentre au stand, à l'exception notable de Kimi Raïkkönen qui perd le contrôle de sa monoplace et rate la voie des stands. 

2ème tour : Alors que la plupart des pilotes ressortent des stands en pneus pluie, c'est Marcus Winkelhock, le nouveau pilote Spyker, qui prend la tête du GP. La piste est devenue une véritable patinoire et pas moins de 6 pilotes se faisant surprendre dans le même virage, terminent dans le bac à graviers. C'est l'abandon pour Button, Rosberg, Sutil et Speed. 

3ème tour : Sortie de la voiture de sécurité. C'est l'abandon pour Liuzzi qui frôle même l'accrochage avec le safety-car puis une grue. Hamilton quant à lui, est un miraculé : n'ayant pas calé, il est remis sur la piste, porté par une grue (image inédite !). C'est l'apocalypse sur le circuit ! 

4ème tour : Drapeau rouge ! La course est interrompue pendant 20 minutes, le temps que l'averse cesse et que la piste s'assèche. Marcus Winkelhock est toujours leader du GP et titulaire du meilleur tour en course en 1'57'589 !!

Nouveau départ et 5ème tour : C'est un départ lancé. Les équipes restent dans l'expectative quant au choix des pneus, la pluie étant à nouveau attendue. Et quelques secondes après le re-start, quelques gouttes font en effet leur retour sur la piste. Heidfeld rentre pour la 3ème fois au stand pour chausser des pneus intermédiaires. 

6ème tour : La pluie s'est déjà arrêtée et la piste s'assèche à nouveau. Trulli, Davidson et Hamilton rentrent aux stands. Seul le pilote McLaren tente le pari des pneus secs, gommes dures. 

7ème tour : Winkelhock perd la tête de la course, se faisant dépasser par les leaders. Derrière, la lutte fait rage entre Coulthard et Webber, alors qu'encore plus loin on assiste à une lutte finno-finlandaise entre Raïkkönen et Kovalainen.

8ème tour : La voiture de sécurité s'efface. Winkelhock pointe maintenant en 8ème position, ne cherchant pas résister à tout prix. Lewis Hamilton est en difficulté sur une piste encore humide, il fait même un passage dans le bac à graviers. Sur la piste, Fisichella réussit un beau dépassement sur Barrichello, alors que les furieux Finlandais se doublent et se dédoublent. Ils reviennent fort sur les 2 pilotes Red-Bull toujours en lutte. Dans sa lutte pour résister à Raïkkönen, Kovalainen part en travers et réussit à rattraper sa monoplace. 

11ème -13ème tour : Tous les pilotes, sauf Hamilton, rentrent aux stands pour chausser des pneus secs.

14ème tour : Winkelhock abandonne sur problème hydraulique.

18ème tour : Kovalainen réussit à passer Wurz.

19ème tour : Ralf Schumacher abandonne après une forte touchette avec son compatriote Nick Heidfeld.

20ème tour : Sato abandonne à son tour sur un problème hydraulique. 

27ème tour : Kovalainen entame la nouvelle salve des ravitaillements. 

30ème tour : Fisichella entre à son tour aux stands. 

33ème tour : Hamilton dépasse Fisichella avant de rentrer au stand au tour suivant. Raïkkönen, lui, semble au ralenti.

34ème tour : Hamilton et Trulli ravitaillent. 

35ème tour : Raïkkönen abandonne sur un problème hydraulique. 

37ème - 39ème tour : Alonso, Wurz et Heidfeld sont dans les stands. C'est le 5ème arrêt pour le pilote BMW. Puis c'est au tour de Massa et de Davidson, et de  Barrichello et Kubica de ravitailler. 

41ème tour : Hamilton passe Barrichello pour la 10ème place. Webber rentre aux stands et ressort 4ème derrière son coéquipier, qui n'a pas encore ravitailler.

43ème tour : Coulthard ravitaille et perd sa place sur le podium, il ressort derrière Kovalainen. 

45ème tour : Hamilton freine très fort pour laisser passer Massa, drapeaux bleus obligent !!

48ème tour : Hamilton roule sur un morceau de la roue d'une Renault, il l'avait pourtant évité au tour précédent.

49ème tour : Kovalainen rentre aux stands pour ce qui devrait être son dernier arrêt et chausse des pneus intermédiaires. Dans sa radio, le team lui explique qu'ils tentent un pari fou, puisque la pluie est annoncée dans les 3 minutes. 

51ème tour : la stratégie Renault ne paye pas encore : Kovalainen se fait passer par son coéquipier. 

52ème tour : La pluie est de retour ! Coulthard, Kubica, Massa, Fisichella, Alonso, Barrichello entrent aux stands : pneus intermédiaires pour tout le monde. 

53ème tour : Webber, Wurz, Heidfeld et Trulli suivent le mouvement et chaussent aussi des pneus intermédiaires. 

54ème tour : Hamilton est le dernier à changer de pneumatiques. Son coéquipier est alors tout proche de Massa et semble décider à s'emparer de la première place. 

55ème tour : Alonso réussit finalement à passer Massa, dans un dépassement très viril ! Il ne lui reste que 5 tours à tenir pour monter sur la plus haute marche du podium, et profite de chacun de ces tours pour accroitre son avance sur le pilote brésilien. 

59ème tour : Hamilton dépasse Fisichella pour terminer en 9ème position. 

60ème tour :
Alonso franchit la ligne en vainqueur avec 8 secondes d'avance sur Massa, Webber complète le podium. Wurz, Coulthard, Heidfeld, Kubica et Kovalainen se partagent les points de ce GP chaotique.


Les Tops :

La pluie qui nous a offert un GP plein de rebondissements et un finish de folie.

Alonso, petit prince sous la pluie. Le déluge de la fin de course a réveillé le pilotage de génie du toro endormi. Son dépassement sur Massa en fut la preuve !

La grue qui a servi à remettre Hamilton en piste ! Image insolite et inédite. Tout comme le fait de voir Hamilton en queue de peloton. Malgré un bel enchainement de tours de qualif, le pilote anglais n'a pu faire mieux qu'une modeste neuvième place, rompant ainsi sa série de podiums (9 consécutifs depuis le début de la saison).

Winkelhock, qui avec sa Spyker, s'est offert le luxe de mener le GP en tête pendant quelques tours. Il avait bien anticipé la suite des évènements en chaussant dès le départ des pneus pluie.

Webber, qui termine sur le podium en ayant su géré sa course.

Les mécaniciens et les stratèges des différentes écuries qui ont eu fort à faire pendant l'intégralité du GP ! Les 22 pilotes ont cumulé un total de 75 arrêts aux stands en 60 tours !!


Les Flops :

Massa qui après la Hongrie l'an passé a encore montré ses faiblesses sous la pluie.

Ferrari qui semble avoir perdu un peu de sa fiabilité légendaire... Coïncidence ou hasard, c'est souvent chez Kimi que ça casse.

Renault qui a tenté un coup de poker foireux ! La stratégie du dernier arrêt pour Kovalainen a fait perdre 2 points à l'écurie.

Heidfeld qui le couteau entre les dents a multiplié les attaques à la limite du fair-play, notamment sur son équipier.

Certes Ralf s'est fait sortir par Heidfeld, mais il n'avait pas à passer ses nerfs sur les commissaires de piste qui tentaient d'assurer sa sécurité !
 
/GP_EUROPE_Resultats_2007.gif  
Par Team Fémin-F1 - Publié dans : Archives résultats
Recommander - Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés