Mardi 12 juin 2007 2 12 /06 /2007 21:10

La procédure du Safety Car


Très utilisée Outre-Atlantique, à l'image du grand-prix mouvementé du Canada, en 2007 je vous propose de faire le point sur la voiture de sécurité. Dans quelle condition intervient-elle ? Quelles sont les réglementations qui l’entourent ? Qui décide la mettre en piste ? ...



La voiture et le pilote :

Le Safety Car (SC) ou voiture de sécurité est un coupé Mercedes-Benz CLK 63 préparé par AMG. La bête est équipée d’un moteur V8, 6,3L de cylindrée et développe pas moins de 481cv à plus de 6 800 tr/min. Car si les monoplaces sont au ralenti derrière, le safety car lui, roule à fond. Il est donc également équipé de freins en conséquence, et les portières comme les spoilers avant et arrière sont en fibres de carbone renforcées pour allier légèreté et sécurité. A l’intérieur le pilote et l’officiel qui l’accompagne sont sanglés dans leur baquet par un harnais 4 points et le port du casque est obligatoire. On trouve aussi un système radio qui permet une liaison constante entre la voiture et la direction course, et une TV qui retransmet le grand-prix.
safety-car-f1.jpg
Sur le toit est monté un système de gyrophares qui reste allumé pendant toute la durée de l’intervention et que le pilote éteint lors de son dernier tour alors que la piste est claire.
Le seul pilote habilité à conduire cette voiture par la FIA est Bernd Mayländer, et ce sur tous les circuits du championnat.



Qui décide de faire intervenir le safety car ? Pourquoi ?

La voiture de sécurité rentre en piste sur décision du directeur de course, si les pilotes, les commissaires ou toute personne sur le bord de la piste coure un danger immédiat sans que les circonstances nécessitent cependant une suspension de la course. Il faut également que la piste ne soit pas totalement obstruée.
Le but de l’intervention du SC est de neutraliser la course, pour laisser le temps aux commissaires de dégager la piste en sécurité. Les F1 roulent donc au ralenti derrière la voiture de sécurité et ont interdiction formelle de se doubler.
Le safety car est stationné à la sortie de la voie des stands, et intervient dès que l’ordre est donné où que soit le leader du grand-prix.



La signalisation :

Quand l’ordre de sortir la voiture de sécurité tombe, tous les postes de signalisations doivent se mettre simultanément à agiter le drapeau jaune, et à brandir le panneau “SC“ et ce jusqu’à la fin de l’intervention du Safety Car. Quand la voiture de sécurité est dans son dernier tour, elle éteint ses gyrophares et rentre dans la voie des stands. A partir de ce moment tous les postes de signalisations remplaceront le drapeau jaune et le panneau SC par le drapeau vert et ce jusqu’au passage de la dernière monoplace.




Les arrêts aux stands sous safety car :

Avant 2007 : le safety car entrait en piste à la sortie des stands, et dès qu'il était déployé les pilotes pouvaient s'engouffrer dans les stands pour ravitailler et ressortir derrière le safety, ils ne perdaient donc pas de place et pouvaient même parfois en gagner.
Le pauvre pilote qui venait de passer l’entrée des stands au moment de l'entrée du Safety se retrouvait juste derrière lui sans avoir pu ravitailler et si au tour suivant il choisissait de rentrer aux stands il se retrouvait  derrière tous ceux qui étaient entrés dans les stands avant lui.
Il y avait donc un avantage pour le pilote suivant l'endroit où il était sur la piste au moment de la sortie du SC.


Depuis 2007 : A partir du moment où la voiture de sécurité est déployée (le message SC DEPLOYED s’affiche sur les écrans des stands) la voie des stands est neutralisée : c'est-à-dire que les pilotes ont le droit de l’emprunter mais pas de s’arrêter à leur box pour ravitailler ou changer de pneus. Si un pilote enfreint cette règle une pénalité de 10 secondes lui sera infligée. Bien sûr une voiture se trouvant déjà dans la voie des stands lors l’intervention du SC pourra ravitailler sans encourir de sanction.
Les pilotes ne pourront ravitailler que lorsque le message "PIT LANE OPEN" sera affiché sur les écrans de chronométrage.

Les pilotes étant entrés dans la ligne des stands ne pourront en ressortir que si le feu de la fin de la pit-lane est vert, ils devront alors rejoindre la file de monoplace à allure modérée sans se dépasser. Le feu des stands n'est rouge que lorsque la voiture de sécurité passe ou est sur le point de passer devant la sortie de la pit-lane. La sanction pour un pilote grillant le feu n’est pas prévue explicitement par le règlement, mais "la jurisprudence" montre que c’est invariablement le drapeau noir, c'est-à-dire l’exclusion du pilote, qui est choisie.



L’ordre des voitures derrière le SC :

On l’a vu le safety car sort dès qu’il en a l’ordre où que soit la voiture de tête. Quand le directeur de course juge la manœuvre possible, la voiture de sécurité affiche un feu vert pour faire signe aux voitures situées entre le SC et la voiture de tête de passer et de rejoindre à allure modérée le bout de la file.
La première monoplace suivant la voiture de sécurité doit suivre cette dernière à une distance inférieure à 5 longueurs de voitures, et les autres doivent rester en formation aussi serrée que possible.



Les retardataires :

Pour permettre aux voitures à qui on a pris un tour de refaire leur retard et éviter qu’elles ne s’intercalent dans la lutte entre les leaders, ce qui peut être dangereux et tuer le spectacle lors de la relance, le règlement prévoit que lorsque les conditions de sécurité seront réunies le directeur de course donnera l’autorisation aux pilotes retardataires de doubler les autres monoplaces et la voiture de sécurité pour venir se placer en queue de la file. Cette manœuvre ne sera possible que lorsque le message "LAPPED CARS MAY NOW OVERTAKE" sera affiché sur les écrans de chronométrage.



Reprise de la course :

Lorsque toutes les voitures sont alignées derrière le safety car, et que la piste est dégagée, la voiture de sécurité indique que c’est son dernier tour en éteignant ses gyrophares. La course ne sera effectivement relancée qu’une fois que le SC sera rentré dans les stands et que les pilotes auront franchit la ligne de départ. Tout pilote tentant une manœuvre de dépassement avant de franchir la ligne sera pénalisé car on considérera qu’il a doublé sous safety car.

  safety-car-f1-2.jpg
Par Marnie - Publié dans : Dossier Tech'
Recommander - Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés