Jeudi 31 mai 2007
Humour
cliquez ici pour rejoindre le menu


Qui n'a jamais rêvé d'assister à toutes les réunions, de savoir tous les secrets du F1 circus...? Et si soudain tout devenait possible, et si notre journaliste discrète petite souris vous racontait tout ? Bienvenue dans :

Les Relations Internationales...
dans le monde très fermé du F1 Circus !

Toute ressemblance avec la réalité est due au plus grand des hasards.

Saison 2007, Épisode II : A l'assaut du Rocher...


C’est avec une attention soutenue que j’ai observé tout ce qui s’est passé sur le port de Monaco le week-end dernier… Ah, le GP de Monaco : l’argent, les paillettes, les filles, les hommes… Vous vous imaginez sans peine au bord de la piscine Red Bull en train de siroter un cocktail bien frais…. Mais pendant que vous, vous profitez du soleil et de la vue, sachez que nos chers pilotes eux travaillent ! Et travaillent même très intensément… Retour sur un week-end presque studieux…

Vendredi :

Tout le monde sait que Lewis Hamilton est le nouveau gendre idéal de la F1… Mignon comme tout, célibataire, souriant, poli ; j’en passe et des meilleurs.

Alors, quand son ingénieur, dans une imitation plutôt approximative de Benjamin Castaldi du jeu « 1 contre 100 », lui demande :

« L’argent ou le mur ? »

L.H. se doit de se conformer à son rôle de gendre idéal (règle numéro 3 du manuel du gendre idéal : même si le gendre idéal gagne bien sa vie, il ne doit pas penser qu'à l'argent….) en répondant :

« Le mur….. Et bonjour Sainte Dévote ! »

Et voilà L.H. dans le mur...

Nan mais franchement, vous avez vraiment cru qu’il avait raté son freinage et qu’il avait foncé droit dans le mur ?


Samedi :

Ai-je affaire à des adeptes du Dessin Animé Cars ? Si oui, vous vous souvenez sûrement de la dernière course de Flash McQueen. Je parle de la portion de course qu'il effectue avant l’arrivée de tous ses amis de Radiator Spring… Mais si souvenez-vous, ce début de course où il ne cesse de faire des erreurs car il se rappelle sa ballade avec Sally… J’en entends déjà soupirer en se demandant pourquoi je parle de ça… Et bien, c’est un peu ce qui s’est passé ce week-end chez Ferrari…

Mais laissez moi vous raconter toute l’histoire. C’est celle de Mr F2007 qui se retrouve sur le circuit de Monaco. L’année dernière, il était fou amoureux de Mlle F248Mlle F248 qui connut un problème de santé tragique au niveau du virage de la Rascasse. Alors, cette année, en souvenir de sa Mlle F248, Mr F2007 décida de lui rendre hommage en s’arrêtant au même endroit pendant la séance de qualification…

Et voici pourquoi Kimi Raikkonen ne pouvait plus faire bouger sa monoplace de la Rascasse…. Ah, l’amour….



Dimanche pendant la course :

Chez Red Bull :

Ah ce qu’elle est belle la nouvel monoplace dessinée par Adrian Newey… Oui mais voilà, un problème survient en course… Que faire ? Tout le monde sait qu’il faut modifier l’aileron avant mais Mr Newey demeure introuvable… Que faut-il faire ? Laisser David Coulthard finir la course dans cette posture ou tenter, par soi-même, de régler la situation ?
Tout le stand est dans l’expectative… D.C. jaillit dans les stands mais la décision n’a toujours pas été prise… Il reste quelques secondes pour choisir… Soudain, la décision est prise : il faut modifier l’aileron avant. Mais c’est trop tard ! Les instruments ne sont pas à portée de main ! Une seule solution….

Et c’est l’homme à la sucette qui la prend : il ne reste plus qu’à utiliser la bonne vieille méthode russe… Un coup de pied dans l’engin et ça repart, comme neuf (enfin presque…). Demander à D. C., je suis sure qu’il sera d’accord…

Dimanche après la course :

Lewis Hamilton est entouré de toute la presse britannique : « Avez-vous reçu des consignes d’équipe ? Vous a-t-on demandé de toucher le rail pour vous éviter de remonter sur Fernando Alonso ? Y a-t-il eu un complot anti-Lewis au sein de l’écurie ? ». L. H. ne peut plus en placer une…

Pendant ce temps, sur le port, un pilote, seul, abandonné de tous, est en train de chantonner… Vous ne l’entendez pas ? Mais écoutez… (sur l’air de Seul de Garou)


« Tant de fois j'ai tenté
De devenir une étoile
Que souvent en tombant
Je m'y suis fait mal

Tant de fois j'ai pensé
Avoir franchi les limites
Mais toujours quelqu’un
M'a remis en orbite

Tant de fois j'ai fini
Au pied du podium
Que je m'suis retrouvé
Seul au fond du paddock
Seul au fond du paddock

Celui qui n'a jamais été seul
Au moins une fois dans sa vie
Seul au fond du paddock
Seul au bout de la pit-lane

Celui qui n'a jamais été seul
Au moins une fois dans sa vie
Peut-il seulement comprendre
Mon désespoir sans fin…

Tant d'amis sont partis
Du jour au lendemain
Que je sais aujourd'hui
Qu’il faut gagner en F1 !

On a beau tout avoir
L'argent, l'amour, la gloire
Il y a toujours un jour
Où l'on se retrouve seul
A cause d’un rookie ! »


Mais oui, vous l’avez reconnu tout comme moi. C’est Jenson Button abandonné de tous depuis que Lewis a fait son apparition… Qui sait, il finira peut être dans la chanson lui aussi….

Et maintenant, direction le nouveau continent pour de nouvelles aventures !

Par Priss - Publié dans : Humour
Recommander - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus