Vendredi 25 mai 2007 5 25 /05 /Mai /2007 23:08
Monaco jour après jour :

Jeudi 24 mai : premier jour de Marnie à Sainte Dévote (poste 1B)



Après un réveil matinal (nous avions rendez-vous à 6h30), la découverte de nos postes et des installations, nous sommes en place. Il est 8h30, le soleil radieux inonde le premier virage du circuit et le coup d’envoi de la séance d’essais libre de Formule Renault 3.5 est sur le point d’être donné. Le bruit remplit la Principauté et soudain, à mes pieds surgissent les premiers concurrents.


monaco-vue.jpg Je me trouve en bordure de la voie de sortie des stands, passage obligé de toutes les monoplaces.  Il est quasi impossible de décrire le sentiment qui m’envahit. Ca y est, j’y suis ! Je suis commissaire ! 
 
La séance se passe sans incident majeur à notre poste. Une petite pause, le temps de se rafraîchir et place à la F1 pour une 1h30 d’essais libres.



 
L’excitation est croissante, je me prépare… et les voilà !! Le bruit est impressionnant, il remplit la cage thoracique et fait vibrer le sol. Je ne peux me retenir de garder la bouche grande ouverte, “Wahou !“ est le seul mot qui me vient. Pour une passionnée de F1 comme je le suis, être ici est une sorte de rêve… Plus près de la piste c’est dans la voiture !
Mais les surprises ne sont pas finies : à 5 minutes de la fin de la séance, Fisichella crashe sa Renault F1 dans le mur de pneus en face de moi. Mes collègues interviennent : rapidité, efficacité sont les maîtres mots, la piste est dégagée en quelques minutes et la séance peut se finir sans incident majeur.
Petit interlude de repos, qui me permet de photographier la monoplace accidentée, je ne me fais pas prier ! Place maintenant au GP2 pour une petite demi-heure d’essais, c’est sympa mais ça m’emballe moins que la F1… c’est surtout que je ne connais pas vraiment les enjeux de ce championnat.
 
monaco07-crash-hamilton.jpg Une pause déjeuner plus tard et c’est reparti pour la deuxième séance de Formule 1, 1h30 là encore.
Cette fois-ci ça va être mouvementé au poste 1 : petite touchette et un abandon pour Davidson et sa Super Aguri, et gros crash pour Lewis Hamilton – la sensation du moment (et pour longtemps je prends le pari) – qui ampute sa McLaren d’une roue sur le mur de pneus. Là encore deux interventions rapides et la piste est dégagée. Y a pas à dire mais les commissaires de Monaco sont vraiment les meilleurs !
Reste enfin une séance de Porsche Super Cup, de trois quart d’heure, qui va me démontrer l’intérêt de l’échappatoire de Sainte Dévote. En effet nombreux seront les pilotes qui, après un blocage de roue, seront obligés de manœuvrer avant de reprendre la piste.

Cette fois-ci c’est fini, la première journée est terminée. Elle fut très éprouvante – mon poste est en plein soleil – mais très intense : quelle émotion de voir si près ces magnifiques F1 (et je ne parle pas des odeurs – carburants, gommes brûlées)une sorte de rêve.

Vivement la suite… Demain !

Par Marnie - Publié dans : Histoires vécues
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés