Vendredi 11 mai 2007

Saison 2007
retour vers les news de la saison  


 

 Barcelone : Bienvenue en Europe !

 

Trois Grand-Prix, trois vainqueurs, trois leaders, tel est le bilan de ce début de saison. Mais le retour sur le sol européen après un mois de repos et d’essais pour les écuries et les pilotes, fait de ce GP d’Espagne une sorte de nouveau départ. La grande question est : est-ce que ce mois de travail intensif des teams redistribuera les cartes et bouleversera la hiérarchie ?

 

Les enjeux du week-end : alonso-Esp.jpg

    En tête du championnat Fernando Alonso -vainqueur l'an dernier- aura à cœur de gagner avec sa nouvelle écurie McLaren devant un public entièrement acquis à sa cause (et d'effacer ainsi sa course moyenne à Bahreïn). Mais il pense aussi à la suite du championnat : "Aucun d'entre nous ne parviendra à creuser un écart significatif, le championnat sera serré jusqu'au bout". Autre leader, l’équipier de Fernando, Lewis Hamilton mènera certainement la vie dure à l’espagnol dans l'espoir d'accrocher sa première victoire "Je ne viens jamais sur une course avec des attentes, mais avec des objectifs: être devant et, but ultime, gagner". Et n’oublions pas Kimi Räikkönen, troisième larron du trio de tête, qui fera lui aussi tout pour prendre l'avantage. "Nous venons en Espagne pour gagner. Le championnat est serré et il est important de prendre un maximum de points". Derrière eux Felipe Massa, fort de sa première victoire à Bahreïn, est très optimiste et fera tout pour combler l'écart : "J'ai remporté la dernière course, nous avons réussi de bons tests sur ce même circuit et même s'il n'est jamais facile de gagner une course, je peux être confiant".

Entre ces quatre là, la bataille sera palpitante !


    Parlons aussi de la 3ème force de ce début championnat : BMW. L’écurie allemande est sur la bonne voie, et son dynamisme -elle multiplie les opérations marketing- fait plaisir à voir. L’objectif est clair pour tous : un podium dans un premier temps et la victoire dès qu'une opportunité le permettra. Nick Heidfeld, pourtant un habitué des grilles de départ depuis plus de 8 ans, fait figure de révélation en se classant 4ème lors des trois premières courses. Peut-être tout simplement parce que le discret teuton a enfin une monoplace à la hauteur de son talent ! Pour Robert Kubica les choses sont plus complexes, après des débuts surprenants fin 2006, le jeune polonais doit faire ses classes et apprendre à gérer tout un championnat, mais on devrait le revoir assez vite dans les points.

Fisi-esp.jpg

    En Espagne où elle avait gagné l’an passé, Renault aimerait redresser la barre, mais les problèmes d’aérodynamique semblent insurmontables et les pilotes sont de plus en plus critiques. Giancarlo Fisichella : "La voiture est mal née, nous sommes en difficulté, mais nous ne baisserons pas les bras". Même son de cloche chez son équipier Heikki Kovalainen : " Clairement, ce sera un nouveau week-end durant lequel il nous faudra batailler, surtout sur une piste aussi exigeante, mais nous attaquerons au maximum afin de tirer le meilleur de la voiture en qualification comme en course".

 

    L’écurie française devra se méfier de Toyota qui clame haut et fort son intention de s’inviter régulièrement dans la course aux points. Et pour cela l’écurie a mis le paquet, avec un nouveau package aérodynamique notamment, dans le but d’améliorer la fiabilité et la performance. Le but aussi est d’adapter la monoplace à Ralf Schumacher qui semble nettement moins à l’aise que son équipier italien Jarno Trulli qui, lui, semble très heureux : "J’ai fait une course superbe à Bahreïn pour terminer à la 7è place et j’aborde donc ce Grand-Prix d’Espagne dans un excellent état d’esprit".

    Dernière équipe à avoir des points au compteur, Williams qui se fait très discrète en ce moment avec des essais à Barcelone guère prometteurs. La suite s’annonce dure pour ce team, petit budget oblige…

    Pour Honda l’enjeu de ce grand-prix d’Espagne est clair : revenir sur le devant de la scène et marquer des points. Mais la tâche s’annonce ardue tant l’écurie semblait à côté de la plaque en ce début de saison. Cependant en multipliant les essais, l’écurie semble satisfaite des progrès accomplis même si elle reconnait qu’il reste beaucoup à faire. La situation est d’autant plus délicate que l’écurie B du constructeur, Super Aguri, a pris, à plusieurs reprises, l’avantage sur sa grande sœur. Chez cette dernière les sentiments sont très différents : Peter McCool – chef designer : "Je suis heureux que nous ayons pu augmenter notre niveau de performance. Cette saison, nous ne sommes plus les derniers ! Cela défend notre approche déterminée. Etre dans le Top 10 de la qualification à Melbourne était une récompense inattendue pour tout notre travail ! Notre but cette saison est de marquer des points, ce serait fantastique d’en inscrire ce week-end ! "

    Chez RedBull comme chez Toro Rosso la "pause" d’un mois fut intense et les modifications sur les monoplaces sont nombreuses, les deux équipes espèrent se rapprocher des points et surtout trouver enfin la fiabilité qui fait défaut. Spyker pour finir, a eu un début de saison difficile, mais a été réconfortée par le plaisir de voir ses deux voitures à l’arrivé à Bahreïn. La petite écurie espère réduire l’écart pour ce retour en Europe sur un circuit que l’équipe et les pilotes connaissent parfaitement.

 

Off-Track :

    L’Espagne est un grand-prix qui se court à guichet fermé depuis quelques années, l'Alonsomania faisant des ravages. Il sera intéressant de voir la couleur des tribunes 2007 : Jaune et bleu ancienne couleur de Renault mais aussi des Asturies (patrie d’Alonso) ou argent et rouge les nouvelles couleurs du champion local ? Les paris sont ouverts. Fernando lui a son idée : "Même si j'ai changé de couleurs cette année, je suis certain que la tribune principale sera toujours jaune et bleue".

    Nouveauté 2007 sur le circuit de Catalogne: une nouvelle chicane remplace l’avant dernier virage. Un poil déçus de voir disparaitre un virage qu’ils aimaient bien pour une chicane où il est impossible de doubler, les pilotes se félicitent cependant de l’amélioration de la sécurité qu’elle apporte. Jenson Button prévoit quand même quelques difficultés : "La nouvelle chicane peut également s’avérer très dangereuse car elle est très glissante et à négocier à faible régime. Une seule erreur peut entraîner des pertes de temps conséquentes".

esp-chicane.jpg

    Räikkönen est prêt pour la saison européenne : "La meilleure partie de la saison commence maintenant: nous sommes de retour en Europe et l'été arrive. Je pourrai donc suivre plus attentivement la saison de Hockey sur glace, un sport que j'aime beaucoup. Ces jours-ci, j'ai suivi tous les matchs du championnat du monde qui se dispute actuellement à Moscou et aussi les "play-off" de la Stanley Coup auxquels participe mon ami Tem Sézanne. Je me suis aussi entraîné au Golf: mon swing est fin prêt." Et la Formule 1 alors ? N’empêche le changement chez le finlandais qui se déride un peu -enfin-, n’est pas pour nous déplaire !

 

Après un mois sans GP, nous sommes en manque de F1 alors rendez-vous à tous dimanche 14h !

 

par Marnie publié dans : Archives
recommander commentaires (1)    ajouter un commentaire
Retour à l'accueil
Blog : Humour sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus