Dimanche 10 septembre 2006
Schumacher annonce sa retraite dès la fin de la saison

         


        Des mois qu'on attendait ça ! Des mois que tout le monde était suspendu aux lèvres du roi de la F1. De sa décision en découlaient des dizaines d'autres...

         Tant que le baron rouge n'avait pas révélé ses projets pour l'année 2007 tout le marché des transferts se trouvait figé, Massa aurait-il toujours une place chez Ferrari ? Raikkonen serait-il le coéquipier de Fisichella, Schumacher ou Massa ? Et le petit nouveau Kovaleinnen, trouverait-il un volant pour la saison prochaine ? Désormais toutes ces questions ont trouvé une réponse puisque le 'dieu' de la F1 a enfin parlé : il arrêtera la compétition en F1 à la fin de la saison 2006. Le pilote le plus titré (mais pas le plus aimé) de tous les termps a décidé qu'au moins 7 titres et 90 victoires suffisaient à la paix de son esprit. Certains s'en voient ravis (dont moi), d'autres pleurent le départ de leur champion. Après toutes ces années, tous ces voyages, tous ces combats sur la piste, la motivation n'était sans doute plus assez forte pour repartir pour une nouvelle saison et la tentation trop forte d'enfin profiter à fond de sa famille et de sa fortune.     


        Michael Schumacher... qu'on l'aime ou pas, on est bien obligé de reconnaître que sans lui la F1 ne serait pas la même. En a-t-il fait ce que le public voulait voir ? Pas vraiment, mais bien sür il n'est pas le seul coupable. Personne avant lui n'avait poussé la rigueur ni le sens du détail aussi loin. Sans lui pas de freinage au pied gauche ou de passage des vitesses par des palettes au volant, tout ça nous paraît si évident aujourd'hui... Dans sa carrière il a réussi à transformer en or tout ce qu'il touchait. Après avoir gagné deux titres (94-95) avec la jeune écurie Benetton déjà managée par le flamboyant Flavio Briatore, il décide de s'attaquer au défi de sa vie et rejoint l'écurie Ferrari. A l'époque la scuderia avait perdu de son panache d'en tant et n'avait pas remporté le titre depuis 1979. Alors patiemment Michael a reconstruit l'équipe autour de lui, Ross Brown, Jean Todt, il a débauché les meilleurs des écuries par lesquelles il était passé et au bout de quelques années son travail a payé. En 2000, Michael récupère son titre titre et ne le lâchera plus durant cinq ans, du jamais vu ! Ferrari a dominé le championnat de telle façon que celui-ci en aurait presque perdu tout intérêt.... du moment que Schumi partait en pôle on pouvait sans trop de risque mettre sa main au feu que celui-ci gagnerait la course surtout qu'il ne fallait pas compter sur son coéquipier pour lui servir de concurrence. Seules l'ingéniosité et la motivation de Renault ont réussi à reprendre le titre aux rouges en 2005, mais rien ne dit qu'il en sera de même en 2006...

 

           

        Que dire du style de Schumacher ? Il ne fait pas se lever les foules par ses démonstrations de dextérité sur la piste, malgré tout, c'est un virtuose, capable d'enchaîner des tours ultra-rapides dès que c'est nécessaire pour doubler un adversaire dans les stands. Une fois en tête de la course il est quasiment impossible de l'en déloger mais voilà une fois dans le peloton Michael perd de sa superbe et il lui arrive trop souvent pour un champion de sa trempe de craquer sous la pression d'un adversaire. Sur la piste, il ne lâche rien, ne fait aucune concession, seule la victoire a de la valeur... parfois plus, pour lui, que la bienséance et le fair-play. Son envie de gagner à tout prix l'a parfois poussé trop loin. Son titre de 1994 restera entaché par sa manoeuvre sur Hill à Adélaïde. Mais trois ans après, le destin ne lui sera pas aussi favorable, en 1997 à Jerez, à la lutte pour le titre avec Villeneuve il tente de pousser celui-ci dans les graviers mais c'est lui qui finira hors de la piste et qui sera privé de tous ses points de la saison pour cette manoeuvre peu catholique. Quand à Monaco 2006, la fraude était si flagrante, l'acte si vil qu'il n'est même pas besoin d'y revenir.

 

           

        De tels actes ne font pas bon ménage avec un tel CV, et si Schumi restera sûrement pour longtemps le pilote le plus titré de l'histoire de la F1 il ne sera jamais celui qui a suscité le plus d'admiration. Beaucoup lui reprochent son arrogance et sa froideur que d'autres qualifient simplement de professionnalisme et de concentration. Personne ne l'accuse de mal faire son boulot mais on a toujours eu l'impression qu'il le faisait uniquement pour lui, dans le plus pur égoïsme, alors qu'énormément de choses et de gens dépendent de son comportement. Il ne fait aucun doute que son image est étroitement liée à celle de la F1 et franchement aujourd'hui il est difficile de déterminer laquelle est la plus mauvaise. Il est normal pour les débutants de prendre exemple sur le champion, dans ces conditions est-il si étonnant de voir les pilotes d'aujourd'hui si loin de leur public ? Ce qui est sûr c'est que si Michael est le champion du développement technique il n'est pas celui de la convivialité... Maintenant qu'il s'en va, qui sait la tournure que vont prendre les évènements.

 

          

        L'année prochaine il y aura un grand vide sur la grille de départ, rendez-vous compte, 14 ans de carrière ! Les gens ne l'oublierons pas de sitôt, La question est de savoir si le souvenir qu'il va laisser dans l'esprit des gens sera bon ou mauvais...

 

par Sywel publié dans : News générales sur la F1
ajouter un commentaire commentaires (0)   

Jeudi 10 août 2006

Et voilà c'est toujours comme ça que cela ce passe : je pars en vacances et voilà que le marché des transfers s'emballe : résultat je ne reconnais plus mon plateau et le site n'est pas à jour ! Enfin c'est comme ça alors reprenons tout !

Les transferts encore et toujours !

       Alors que Kubica (remplaçant Villeneuve chez BMW le week-end dernier) ne brillait guère sous la pluie hongroise, le directeur de l'écurie allemande choisissait de se passer des services du champion du monde 97 pour la fin de la saison et donc pour la suivante par la même occasion. Quand on sait que c'est le canadien qui offra ses premiers points à cette toute jeune écurie ça laisse un goût amer dans la bouche. (oui je sais c'est un parti pris mais c'est mon article !) Et si Jacques ne trouve pas de baquet en F1, comme ça sera probablement le cas (snif !), peut être rejoindra-t-il Montoya en Nascar...

       Sur un autre front, c'est au tour de l'écurie RedBull d'annoncer son duo de pilotes pour 2007 : cela sera Coulthard et Webber. Si l'écossais était confirmé depuis un moment, c'est la surprise totale pour l'australien. Néanmoins on peut expliquer l'arrivé de Mark Webber quand on sait que son manager n'est autre que Flavio Briatore, patron de l'écurie Renault et que cette dernière est en pleine négociation avec RedBull pour la fourniture de bloc moteur. En tout cas le point positif de cette annonce est que le spectre de voir Webber chez Renault s'éloigne un peu... (mon article je vous dis !) Et exit donc Klien le jeune autrichien, qui aura bien du mal a se recaser dans le paddock, les deux baquet Toro Rosso restant dans les bras de leurs locataires actuels Liuzzi et Speed.

       Concernant les top-team c'est le status quo, Ferrari ne faisant aucune annonce quand à son tandem pour 2007, probablement dans l'attente du choix de Micheal Schumacher (Retraite ou pas ?!). Kimi Raikkonen attend lui aussi son heure et Renault fait de même en ne désespérant pas d'attirer le vice champion du monde en titre dans ses fillets tout en gardant sous le coude un autr finlandais Kovalainen.

       Voilà donc le résultat de toutes ces tractations dans le tableau, dans lequel on constate que les places commencent à se faire rares...

Tableau récapitulatif des transferts
Écurie  Premier pilote
 Deuxième pilote
Pilotes d'essais
Renault Giancarlo Fisichella Heikki Kovalainen
Kimi Raikkonen
Heikki Kovalainen 
McLaren Fernando Alonso Kimi Raikkonen
Pedro De La Rosa
Lewis Hamilton
 Pedro De La Rosa
Lewis Hamilton
Gary Paffett
Ferrari Michael Schumacher Felipe Massa
Kimi Raikkonen
Lucas Badoer
Marc Gene
Honda  Jenson Button Rubens Barrichello Anthony Davidson 
Williams Nico Rosberg Alexander Wurz Narain Karthikeyan 
BMW Sauber  Nick Heidfeld Robert Kubica  ?
Red Bull David Coulthard Mark Webber Robert Doornbos
Toro Rosso Vintatonio Liuzzi Scott Speed Neel Jani
Toyota Jarno Trulli   Ralf Schumacher Olivier Panis
Ricardo Zonta
Super Aguri Takuma Sato Sakon Yamamoto ?
Midland F1 Tiago Montiero Christijan Albers ?
légende : Vert confimé / Rouge probablement / Orange peut être


 

par Marnie publié dans : News générales sur la F1
ajouter un commentaire commentaires (3)   

Jeudi 3 août 2006
Toyota et Williams annoncent, les autres attendent

    A quelques grand-prix de la fin de saison, alors que les deux championnats battent encore leur plein, ce qui secoue le paddock en cette période estivale c'est bien le marché des transferts pour 2007.

    Alors que les trois pilotes les plus convoités campent sur leurs positions (Alonso part chez McLaren, Schumi attend septembre pour annoncer sa retraite ou pas et Kimi laisse les rumeurs le mettre chez Ferrari) ce sont les autres qui essayent de se placer.

    Toyota est la première des écuries à confirmer son line-up de pilotes pour 2007, il faut dire que l'écurie japonaise ne se complique pas la vie : elle garde Ralf Schumacher et Jarno Trulli dont elle vient de reconduire son contrat pour trois ans !
Jarno Trulli et Ralf Schumacher

    Williams à son tour annonce aussi son duo : Rosberg et Wurz son essayeur cette saison. Quid alors de Webber sur laquelle Sir Franck Williams n'a pas exercé son option ? Certains le placent chez Renault en complément de Fisichella, en vertu de son contrat de management avec Flavio Briatore patron des bleus et jaunes. Dans ce cas que fera-t-il d'Heikki Kovalainen ? Chez Red Bull peut être avec un beau moteur RS27 en prime... possible car les trois des pilotes (Klien chez Red Bull et les deux Toro Rosso) sont plus ou moins sur la sellette. A moins que Ferrari préserve son partenariat moteur avec l'écurie autrichienne et que la Scuderia place un Massa devenu gênant pour faire laisser le baquet à Kimi Raikkonen, si toute fois ce dernier accepte de faire un duo avec Schumi...

    Bref le marché des transferts est un vrai sac de noeud où la langue de bois et les tractations secrètes sont la règle... on est pas près d'y voir clair surtout si on rajoute la rumeur qui voit Fernando Alonso tenter de racheter son contrat McLaren pour rester chez Renault !


Tableau récapitulatif des transferts
Écurie  Premier pilote
 Deuxième pilote
Pilotes d'essais
Renault Giancarlo Fisichella
Heikki Kovalainen
Mark Webber
Kimi Raikkonen
Heikki Kovalainen 
McLaren Fernando Alonso Kimi Raikkonen
Pedro De La Rosa
Lewis Hamilton
 Pedro De La Rosa
Lewis Hamilton
Gary Paffett
Ferrari Michael Schumacher Felipe Massa
Kimi Raikkonen
Lucas Badoer
Marc Gene
Honda  Jenson Button
Rubens Barrichello Anthony Davidson 
Williams Nico Rosberg
Alexander Wurz
Narain Karthikeyan 
BMW Sauber  Nick Heidfeld
Jacques Villeneuve
Robert Kubica
 Robert Kubica
Red Bull David Coulthard
 Christian Klien
Heikki Kovalainen
Felipe Massa
Robert Doornbos
Toro Rosso Vintatonio Liuzzi Scott Speed Neel Jani
Toyota Jarno Trulli   Ralf Schumacher
Olivier Panis
Ricardo Zonta
Super Aguri Takuma Sato Sakon Yamamoto ?
Midland F1 Tiago Montiero Christijan Albers ?
légende : Vert confimé / Rouge probablement / Orange peut être

par Team Femin-F1 publié dans : News générales sur la F1
ajouter un commentaire commentaires (4)   
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus